Français

0 | ... | 540 | 560 | 580 | 600 | 620 | 640 | 660 | 680 | 700 | ... | 740

  • Balade à Lille (28 avril 2005)

    Trois jours sans intérêt, sauf si vous aimez manger et vous promener dans les villes.

  • Projets : je sème à tout vent (11 avril 2005)

    J’aurais adoré continuer, comme il y a quelque temps, à passer mes soirées sur un ordinateur, à enfiler projet après projet, de la qualité si possible d’un pompage.net ou d’un evolt.org, mais voilà. La vie m’a rattrapé. Je vous donne quelques idées que je ne mettrai pas en pratique, si vous les voulez.

  • Séminaire Accessiweb du 31 janvier 2005 : journée intéressante à plus d’un titre (22 février 2005)

    Il ne m’aura fallu que (!) trois semaines pour trouver le temps de rédiger ce compte-rendu, mais je me suis appliqué. L’accessibilité numérique en Europe, son approche légale, ses démarches incitatives, ses limites : voilà un état des lieux en ce début 2005.

  • Nouvelle star : le chemin des drames (18 février 2005)

    Chercher le talent ou regarder les ratages ? Où est la mélodie ? Qui, des quatre membres du jury, sera le premier à sortir une vacherie ? Qui de nous deux va se lever pour aller prendre le fromage et rater cinq minutes ? Toutes ces questions et tant d’autres, pour résumer la seule qui vaille d’être posée : Pourquoi regardons-nous cette émission ?

  • La vie parisienne (18 février 2005)

    Dans un train sans problème, dans une gare pleine de yuppies, le quotidien est pourtant médiocre. Pointons du doigt les indélicatesses qu’on pourrait éviter, ce qui rendrait finalement tout cela tellement plus agréable.

  • Médias, justice rapide par excellence (16 février 2005)

    Un article nécessaire, qui vous donnera sans doute envie de vomir... mais qui met le doigt sur ce qui fait les choux gras de la presse (presque toute la presse, sans se limiter à la presse à scandales) : les lynchages publics avant les procès, et en cas d’erreur, le pathos des « victimes de la machine judiciaire ». À vomir, je le répète, mais nécessaire. Je me demande si les journalistes savent ce qu’est la honte, parfois. (Via (...)

  • Respirez ! (3 février 2005)

    Jean-Paul II a des problèmes respiratoires graves, il a dû être hospitalisé (note à l’attention des générations futures : Jean-Paul II c’est un pape de la fin du vingtième siècle qui aimait les jeunes).
    Ça nous fait une belle jambe : les médias laïcs, France Inter comme les autres, y vont de leur couplet de dix minutes, notant par exemple, je cite, que le pape ne sortira pas de l’hôpital avant que les médecins ne le déclarent prêt. Une histoire de fous : ce ne sera pas son médecin personnel qui décidera (...)

  • L’accessibilité de facto obligatoire pour les entreprises privées ? (2 février 2005)

    Pierre Guillou relit la Loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et y voit une façon par la bande de forcer les entreprises privées à devenir aussi accessibles que les organismes publics. Bien vu. (Via Open-S.com)

  • Pompage.net V3 (3 janvier 2005)

    Pour ceux qui n’ont pas passé leur réveillon à rafraîchir leurs fils RSS à la recherche de nouveautés, ou qui ce matin n’ont pas encore allumé leur écran, et qui tomberaient d’abord sur mon site (on peut rêver), sachez-le : le nouveau site de pompage.net est arrivé.
    Pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est un site entièrement bénévole qui veut traduire les articles anglophones éminents, afin (but hautement ambitieux) de permettre aux non-anglophones d’apprendre des bonnes pratiques et de lire des articles (...)

  • Le teasing de saison (29 décembre 2004)

    Entre Noël (trop tard pour vous dire d’en passer un joyeux) et le premier de l’An (trop tôt pour vous la souhaiter bonne, vu qu’en France ça se fait après), un chouette teasing de saison (et une charade pour corser le tout).
    Je suis très content de faire du teasing à mon tour. D’habitude c’est toujours soit les grosses agences de pub ou de com (rappelez-vous de "la semaine prochaine j’enlève le haut"), soit les huiles de la blogosphère. Cette injustice est maintenant réparée.
    Hé hé hé (rire sous (...)

  • Père Noël, fausse image du patrimoine (28 décembre 2004)

    On le sait tous, le Père Noël tel que nous le connaissons est un remix de Saint Nicolas aux couleurs de Coca. Quelques belles affiches à découvrir. (Via HicksDesign)

  • Le clochard (3 décembre 2004)

    Dans mon village il y a un type dans un sale costume d’été jaunasse en toile, hiver comme été, assis sur un banc dans un petit parc qui fait face à la rue.
    Un type un peu bedonnant, le visage rougi par les éléments, la barbe blanche à certains endroits, jaunasse elle aussi à d’autres.
    Vous savez comment c’est, dans les villages. Les gens se disent bonjour, à force de se croiser tous les jours au même endroit.
    Le moment terrible que je vis tous les jours c’est cette tentation de lui dire bonjour comme (...)

  • L’homme qui a conçu le logo FedEx (2 décembre 2004)

    La « flèche subliminale » que je voyais dans le logo FedEx a bien été pensée, ce n’est pas un effet d’optique que quelques rares illuminés dans mon genre imaginaient, comme le confirme Lindon Leader, l’auteur du logo.
    Ce que je trouve intéressant surtout c’est l’explication qu’il donne du fait qu’elle n’est pas plus mise en avant : elle est moins ostensible, mais elle fait encore plus parler d’elle... les gens qui l’ont vue n’oublient plus le logo, et en parlent à ceux qui ne la voient pas. (Via Un peu (...)

  • Patriotes et impôts (15 octobre 2004)

    J’ai entendu hier soir dans Envoyé Spécial un sénateur républicain d’un des états très pro-Bush (j’ai déjà oublié lequel), dans un reportage sur le Nascar, affirmer ceci : "Ces gens sont républicains, ils sont patriotes. Ils aiment leur pays et les réductions d’impôts."
    C’est amusant, mais pour moi c’est plus ou moins exactement le contraire : d’une certaine manière c’est parce que je suis patriote que je comprends la nécessité de payer des impôts.
    Des militants pro-Bush qui se ridiculisent, vous me direz, (...)

  • Illusions de la jeunesse (13 octobre 2004)

    Des lycéennes italiennes vont aujourd’hui se présenter à l’entrée de leur établissement vêtues d’une burka (vous savez, ce vêtement si triste dont sont affublées les femmes afghanes).
    Pourquoi font-elles ça, demandez-vous ? Parce que leur proviseur en a assez de la mode du pantalon taille basse faisant apparaître le string.
    Le motif du proviseur pour interdire cette tenue : elle est au-delà des limites de la décence en milieu scolaire.
    Le motif des lycéennes pour porter la burka : montrer à travers ce (...)

  • Moments de grâce (12 octobre 2004)

    En une petite semaine j’ai participé à deux moments qui sortent franchement de l’ordinaire.
    Jeudi dernier j’étais en réunion avec des collègues handicapés. Le midi nous avons tous mangé à la cantine, puis évidemment pris le café. A., une collègue sourde, m’explique alors comment on dit "café" en LSF (j’aime bien, à chaque réunion, apprendre un nouveau mot). C’est alors que B., un collègue aveugle, me demande de lui expliquer quel signe elle a fait. Imaginez-vous donc à ma place, au milieu de gens qui à chaque (...)

  • La porte étroite de Libération (7 octobre 2004)

    Libération de ce matin titrait : "La Turquie par la porte étroite" !
    Je n’imagine pas que, lettrés comme le sont les journalistes de Libé, aucun d’entre eux n’ait souligné que l’origine de cette expression vient de Gide et qu’elle est liée à l’homosexualité...
    J’avoue que je trouve la conotation déconcertante, appliquée à la politique européenne !

  • Pseudonyme, le retour (27 août 2004)

    Le retour de mes interrogations sur les noms de plume sur le web, et sur internet d’une façon plus générale : comment établir une présence cohérente sans ambivalence ?

  • Je suis un hacker (12 août 2004)

    Je viens d’apprendre via Jean-Luc que je suis un hacker.
    Mince alors, on est tous des Monsieur Jourdain de quelque chose !

  • L’instant décisif (5 août 2004)

    Pendant la grande mode de Robert Doisneau, il y a quelques années, je pestais sans discontinuer : pourquoi personne ne parlait jamais de Henri Cartier-Bresson, qui a su aussi bien capter l’esprit de la rue parisienne, mais qui a, en plus, ouvert son objectif à tellement d’autres réalités ?
    En guise d’hommage, voilà mon « instant décisif » saisi sur le vif il y a quelques jours. Stéphanie n’avait pas fini de prendre la pose, et cette photo est plus belle que la pose finale. Cartier-Bresson avait raison. (...)

0 | ... | 540 | 560 | 580 | 600 | 620 | 640 | 660 | 680 | 700 | ... | 740