L’illusion du besoin

Et si nous pensions avoir besoin de bien davantage que la réalité ?

David écrit :

J’ai souvent des embryons de pensées en chemin, comment les consigner  ? Mon téléphone, mon cerveau ou mon calepin ont chacun leurs limites propres. Pas sûr de vouloir les verbaliser et rompre le silence ainsi non plus. Si j’oublie, est-ce si important  ?

Karl rebondit, sans réponse directe à la question laissée en suspens :

Je pense que pour mieux se comprendre, il faut dessiner sur un grand papier une forme de graphes des interactions listants les modes d’entrées, de sorties et de transformation.

Je lis souvent des réflexions d’Emmanuel sur la question de la mémoire de tout, de la préservation de tous les fichiers, mails, etc., du coût écologique induit et de l’utilité ou non de la démarche [1].

J’y vois ici un écho : puisque nous avons des outils pour tout, et à peu près toujours à portée de main, faut-il pour autant que nous notions tout ? À l’extrême de cette relation bijective, si je tire le fil jusqu’au bout de sa logique, il faudrait une vie pour lire les notes que nous aurions mis une vie à écrire. On m’objectera (Karl en premier lieu vraisemblablement) que la note n’est pas faite pour être relue in extenso, mais pour s’y référer le cas échéant, par une recherche pertinente quand on maîtrise les outils de recherche. C’est un fait : quant à moi, j’oublie de plus en plus souvent les URLs et les ressources que je voulais partager. Par chance (!) je suis assez flemmard. J’ai des outils de notes ici et là : trois ou quatre carnets entamés, l’outil Notes de Nextcloud, ce blog, un gestionnaire de tâches dans Thunderbird pour ne pas oublier de faire les choses [2]. J’ai même utilisé le script qu’a conçu Karl, au final abandonné assez rapidement, une fois passé l’excitation du nouveau joujou.

Finalement la seule trace pertinente (pour moi-même, s’entend), lacunaire mais la plus pérenne, c’est ce site sur lequel vous me lisez. Amusement (et surprise souvent !) de me relire, dix ou vingt ans après.

Notes

[1Au passage Emmanuel justement, a réduit énormément sa production d’écrit, sur son blog comme sur les réseaux sociaux. Est-ce une démarche pensée, ou un àquoibonisme (dans lequel je me reconnais aussi de temps en temps) ? Dans le même temps sa dernière réflexion concernait le catalogage des ses livres, comme empiler une ressource numérique par-dessus une bibliothèque physique. Ajouter au tas, en somme !

[2Tiens oui, autre réflexion : séparer les notes « je voudrai pouvoir y revenir » des notes « je devrai penser » ?

Commentaires

  • Luc (15 décembre 2021)

    Une de mes maximes préférées est « Dis-moi de quoi tu as besoin, je te dirais comment t’en passer. » 😁

    Répondre à Luc

  • Stéphane (15 décembre 2021)

    Luc : Grand principe d’économie de l’effort, ça 😁

    Répondre à Stéphane

  • Sima (15 décembre 2021)

    Je n’utilise pas Note de Nextcloud, par contre je ne peux plus me passer de Carnet (app Nextcloud) qui synchronise avec le smartphone. J’y mets les mots lus et que je dois rechercher, les phrases lu et tant aimées, des pensées, tout...
    La possibilité de mettre des couleurs permet de créer des thématiques. Bref, une application qui ne fait pas tout mais me satisfait grandement. Je pense qu’il n’existe pas UNE application idéale , mais que l’on s’accommode chacun avec ce qui nous convient au mieux, et souvent plusieurs outils complémentaires.

    Répondre à Sima

  • Emmanuel (16 décembre 2021)

    Il est chouette ce chapô dis-donc ! 😉

    Concernant ta note [1], effectivement, je n’écris plus rien sur le blog. J’ai peu souvent écrit à vrai dire, au final.
    Sur le seul réseau social que je fréquente, au contraire, je me trouve bien trop bavard !
    « démarche pensée, ou un àquoibonisme » ? Peu de temps que je mobilise à m’y consacrer surtout.
    Quant aux réflexions que ton billet fait naître, il faudrait que je les note dans un billet… de blog !

    Répondre à Emmanuel

  • Stéphane (16 décembre 2021)

    Sima : La vraie question de ce billet, c’est « Si j’oublie, est-ce si important  ? », davantage que l’outil. Mais je note 😉

    Répondre à Stéphane

  • Stéphane (16 décembre 2021)

    Emmanuel : Ah je vois. C’est une très bonne raison, aussi, d’avoir autre chose à faire. 🙂

    Répondre à Stéphane

  • Fipaddict (17 décembre 2021)

    Vous m’impressionnez tous avec vos notes, vos idées, vos pensées et tous les outils qui vont avec. Tous ces outils dans lesquels vous écrivez... Et sur lesquels vous écrivez.

    J’ai souvent l’impression d’avoir l’esprit qui bouillonne à force de lectures ou d’écoutes ici et là. Mais je suis de plus en plus persuadé que rien de ce qui sors de ce bouillonnement n’aurai plus de sens (et encore moins de valeur) à être noté, référencé sur quelque outil que ce soit.

    Suis perplexe.

    Répondre à Fipaddict

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.