nota-bene.org > 36 15 ma vie > One Voice, un concert

One Voice, un concert

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 18 mars 2016

URL courte : http://nota-bene.org/1141

4 commentaires

Mots-clés (tags)

Le cadeau que tu n’attendais pas et qui te secoue (on peut se tutoyer, on est entre nous).

Il y a très longtemps de ça, on m’avait demandé ce que je voulais comme cadeau, et j’avais demandé la cassette audio [1] de One Voice, un concert qu’elle a donné un soir de 1987, chez elle, dans son jardin.

J’ai plus d’émotion à écouter ça que, par exemple, un discours politique. Mais c’est un exemple,il vaut ce qu’il vaut.

Et un jour, vous avez tous vécu ça, on prête ce qu’on aime pour le faire découvrir et le partager, et de temps en temps ça ne vous revient pas. Le prêt dure, les gens se perdent de vue… et je n’ai plus la cassette.

Il y a quelques semaines j’ai découvert coup sur coup :

  • que le concert avait été enregistré en vidéo,
  • qu’un malin l’avait mis sur Youtube [2],
  • que c’est Robin Williams qui faisait l’introduction (qui n’était pas reprise dans la cassette).

J’étais chez mon petit frère, on se faisait un petit marathon vidéo, et on tombe là-dessus. Nous sommes restés à regarder tout le concert, moi chantant comme une casserole, mais une casserole forte.

Il faut écouter Somewhere over the rainbow, ce jeu de puissance débridée et de notes retenues, c’est incroyablement sophistiqué, c’est d’une maîtrise vocale absolue, une alliance d’énergie et de fragilité inouïe. Depuis 1987, même quand je vois Judy Garland chanter dans Le magicien d’Oz, c’est la version de Barbra Streisand qui me vient en tête, et les larmes aux yeux.

Et donc voilà-t-il pas qu’en rentrant à la maison l’autre soir, j’ai un paquet Fnac. C’est étonnant, je n’ai rien commandé, et puis ce n’est pas mon anniversaire, qu’est-ce à dire ?

J’ouvre fébrilement, je ne trouve pas de mot personnalisé, à part le petit papier de la Fnac qui me remercie de m’être fait livrer un paquet. Mais non, puisque je vous dis que je n’ai rien commandé. Je retire le papier et vous l’aurez deviné : le DVD de One Voice.

Ma fille me dit : « C’est quoi ce DVD ? » Je réponds, les yeux brouillés : « Bin… c’est mon concert préféré de toute ma vie. » La surprise m’a ému comme rarement, c’est étonnant non ?

Quelques minutes un peu bouleversé (mais je le cache un peu parce que j’ai ma dignité de mâle), je ne comprends pas, incapable à ce moment-là de savoir qui aurait pu m’envoyer ça, là, maintenant.

Le temps de me reprendre, j’ai mené mon enquête et, là encore tu l’auras deviné gentil lecteur : c’était l’œuvre de mon petit frère, comme ça, parce que ça « devait me faire plaisir ».

Il est rien chouette mon petit frère, non ?


Notes

[1Pour les moins de vingt ans : c’est une bobine magnétique qui s’abîmait très vite, sur laquelle on stockait environ un millième des MP3 que tu as chez toi, et que tu devais rembobiner avec un stylo-bille quand tu en écoutais une autre si tu n’avais qu’une platine.

[2Doit-on te rappeler que ce n’est pas bien de faire ça, jeune inconscient ?


Commentaires

    • 19 mars 2016

    Yep c’est uber-cool les p’tit frère, j’en ai un du même modèle que le tien sourire

    Enjoie !

    Répondre à Franck

    • 20 mars 2016

    C’est tu pas trop fin ! clin d'œil Et ton petit-frère, et ton bel article dans ce blog ben cute que je découvre et que je vais parcourir de ce pas !

    Tu es dure avec toi-même, casserole tu ne fut, en revanche oui, entendre Barbra nous ne pouvions plus... clin d'œil

    Des biz

    Répondre à Pierre

    • 20 mars 2016

    Pierre : Bon courage, parce que là tu vas en avoir pour une boute de moment !

    Répondre à Stéphane

    • 21 mars 2016

    Il est vraiment chouette ton petit frère... c’te chance ! et puis les cadeaux surprises c’est chouette aussi même si c’est inconscient bisou

    Répondre à cyberbaloo

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile