nota-bene.org > 36 15 ma vie > La vieille chienne

La vieille chienne

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 8 mars 2013

URL courte : http://nota-bene.org/950

3 commentaires

La vie à la maison, une mini-ménagerie pour animaux à la retraite.

Elle s’appelle Savane, et elle a bien douze ans, ce qui est incroyable au vu de son obésité, l’eau dans ses poumons, ses problèmes de digestion (renseignements pris c’est un chien sujet à maladies génétiques).

Elle est arrivée chez nous par inadvertance il y a deux semaines au grand dam du chat, et tout le monde s’adapte : le cochon d’inde est hors de portée, le chat feule un peu et lui met une tape sur le museau pour marquer les limites.

Elle ronfle comme un bûcheron : hier j’ai dû quitter la pièce où je travaillais pour téléphoner ailleurs (parce que oui, un chien c’est comme un pot de colle, mais un genre de colle active).

Elle dort, encore un peu insouciante.

Chaque fois qu’elle boit, elle s’étouffe à moitié, en recrache une partie mêlée de glaires. Au bruit, j’accours avec mon rouleau d’essuie-tout.

Il y a quelques jours elle a fait ce que je pense être une crise cardiaque dans mes bras, la totale : paralysie de la patte antérieure droite, gestes réflexes des jambes, œil exorbité. Je n’en menais pas large. Le vétérinaire a dit que mais-non-mais-non, elle ne souffre pas. Il n’était pas là pour la voir geindre et se remettre péniblement debout.

Tenons encore quelques jours en la couvant de caresses, elle sera bientôt dans un monde meilleur.


Commentaires

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile