nota-bene.org > Sur le web > Apprendre en s’amusant

Apprendre en s’amusant

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 2 avril 2013

URL courte : http://nota-bene.org/955

3 commentaires

Un poisson qui n’amuse que moi mais qui m’a appris quelques petites choses. Comme quoi, on a raison de dire que le poisson, ça rend intelligent.

J’ai fait un poisson d’avril pas hyper drôle : j’ai transformé ma page d’accueil en écran d’accueil Windows8.

La page d’accueil que même le profane reconnaît (j’espère)

Pourquoi, me demanderez-vous ?

D’abord parce que ça m’amusait, à défaut d’amuser les autres (encore que : à l’évocation du projet Jérémie a rigolé). [1]

Ensuite, parce que je me suis demandé si j’en étais capable, dans le temps imparti (je me donnais quelques heures, j’ai dû le réaliser en 6 ou 7 heures tout compris).

Au final, j’ai appris plus que ce que j’espérais :

  • initialiser un projet Compass (jusque-là, je n’avais fait que reprendre des projets existants, ou l’Outline de Vincent),
  • en partant de zéro là encore, m’initier à l’écriture de mixins, notamment en posant des valeurs en px qui sont rendues en em à la fin (parce qu’il y a plein d’opérations dans Outline qui m’échappaient, faute d’en avoir une expérience de première main),
  • bricoler avec SVG, voir comment s’appliquent les CSS dessus, à l’intérieur même d’un document HTML,
  • jouer avec background-size:cover; qui me chatouillait depuis quelques jours.

Une pensée pour l’article de Marie, L’intégration web, cette leçon d’humilité

Et quand vient notre tour de juger le travail de nos pairs, ne perdons pas de vue que nous ne connaissons pas les contraintes avec lesquelles ils ont dû jongler. Critiquons, mais de façon bienveillante. Soyons amicaux et respectueux les uns envers les autres. Après tout, nous ne savons pas ce par quoi un collègue intégrateur est passé pour aboutir à ce résultat-là – contraintes, planning, pressions…

Une seule certitude demeure, néanmoins : il devient urgent de mettre notre orgueil de côté, de rester humbles par rapport à une discipline fondamentalement mouvante et surtout, d’assumer nos erreurs.

Un petit truc frustrant, c’est de n’avoir pas pu utiliser les polices réelles Segoe, qui sont payantes. J’ai substitué avec de l’Open Sans.

Une page d’article « standard »

Il y a bien quelques défauts :

Xavier par exemple dit : dommage pour l’adressage, ça rend la touche back inutilisable.... Ce n’est pas faux, j’aurais dû au moins assigner à la touche Échap un script pour revenir à l’écran d’accueil.

François quant à lui fait remonter que la page "Une photo" est illisible sur iPad. Oui, forcément, vu que j’ai pris une photo qui a des surfaces blanches, et que j’ai posé du texte blanc devant (gros malin que je suis). J’ai ajouté un fond avec une semi-transparence, pour arranger les choses. (François se plaignait aussi du manque de contraste et de l’inversion de couleur sur les textes, mais je me suis calé sur la charte Windows8. Cette inversion m’est inconfortable pour lire aussi.)

Une page avec une photo

Bref, ça vaut toujours le coup de s’amuser, ne serait-ce qu’une journée. On fait ses expériences, et on apprend des trucs qui seront sans doute utiles un jour.

Si vous voulez revisiter la page d’accueil du 1er avril, vous pouvez encore quelque temps la consulter, jusqu’au prochain redesign (c’est un squelette-dans-un-squelette). Et non, je sais, ça ne s’affichera pas bien dans des vieux navigateurs. C’est juste pour les jeunes !


Notes

[1« Le tarte menu, » non, vraiment, personne ne rit à ce calembour à deux balles ? Bon.


Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile