Année 2012

(57 articles en 2012)

0 | 20 | 40

  • Chère “Edna”, chère “Camille de mutuelle santé” (30 mars 2012)

    Le linkspam, ce n’est pas joli-joli. Et en plus, même si j’oublie de le modérer, c’est inutile.

  • Hypoacousie bilatérale de perception – hein ? (30 mars 2012)

    En gros ça veut dire : on entend moins bien des deux côtés. Mais je préfère de loin « hypoacousie bilatérale de perception ».

  • Un label d’excellence en accessibilité (1er avril 2012)

    Plus fort que A, AA, AAA : le AAAA, le label des gens qui ont du goût !

  • La ruta Joyce, par Alfonso Zapico (4 avril 2012)

    Une bande dessinée en espagnol. ¡Si !

  • Du changement (17 avril 2012)

    Le changement c’est la vie, savez-vous.

  • Paris Web vous veut ! (1er mai 2012)

    Tout le monde a des choses à dire !

  • Débat de fond (2 mai 2012)

    J’ai décidé de réfléchir, mais pas trop.

  • La vraie vie — 6 mai 2012

  • Qui est à l’appareil ? (huhu) (19 mai 2012)

    Mes premiers moments avec une prothèse audio, que je consigne ici pour mémoire. C’est un autre monde. Pas forcément radicalement nouveau, mais en tout cas différent.

  • Photos, design, redondances (29 mai 2012)

    Des questions sans importance pour vous, mais pour moi ça veut dire euh...

  • Ralentir pour apprécier l’important (8 juin 2012)

    Traduction d’un article de Garr Reynolds (Slowing down to appreciate what’s important) qui, je trouve, explique très bien les priorités qu’on doit avoir dans l’existence.

  • Du karma et de l’espoir (9 juin 2012)

    Comme ça, en passant.

  • Éducation, culture et TNI (12 juin 2012)

    Sur le numérique à l’école et sur le besoin de ne pas mettre la charrue avant les bœufs.

  • Commentaires et Twitter (18 juin 2012)

    De la baisse des commentaires sur les sites, de l’influence de Twitter, et de l’heure de la marée.

  • La touche Entrée (22 juin 2012)

    C’est curieux, les trains me donnent envie d’écrire.

  • Familiarité (25 juin 2012)

    Quand j’étais enfant je faisais montre d’une distraction sans borne, ce qui avait le don d’agacer prodigieusement mes parents, et je les comprends maintenant que j’élève des enfants aussi peu attentifs que j’ai dû l’être.
    Ça a des bons côtés, rendu à l’âge adulte. Chaque moment loin du travail vous fait vous demander quand pour la dernière fois vous avez réellement travaillé tellement vous avez l’impression d’être en vacances au bout d’une heure ou deux. C’est très dépaysant : il suffit de changer (...)

  • « Design universel » et accessibilité (28 juin 2012)

    Quelques définitions et une belle histoire d’Oncle stef.

  • Lapin à moustaches — 19 juillet 2012

  • Un câlin — 24 juillet 2012

  • Pétoche (28 juillet 2012)

    Cliquer sur un bouton et chercher ses motivations. Questions oisives à l’heure de la sieste.

0 | 20 | 40