Un auvent d’hôtel à la peinture écaillée

Nous observons de côté la façade d’un immeuble sur notre droite, d’où dépasse un auvent en ciment dont le corps est fait de petits carreaux de verre sertis dans le ciment pour faire passer une lumière illusoire.

Les lettres majuscules en relief disent « HOTEL » sans accent circonflexe, avec une peinture blanche écaillée, sur une peinture rouge sombre (j’ai perdu le mot, mais ça m’évoque la vinasse — ah oui, lie-de-vin), elle aussi tout à fait écaillée.

Cette décrépitude ne donne absolument pas envie de rentrer voir si le temps a fait aussi son œuvre sur le reste de l’édifice ou s’il l’a épargné.