« C’est l’histoire d’une société qui tombe »

Les sièges du train de banlieue ont une teinte rouille, et quelqu’un a écrit dessus avec un feutre bleu « C’est l’histoire d’une société qui tombe », et rien de plus.

Le gribouillage est irrégulier, et en le voyant on ne peut pas s’empêcher d’avoir l’impression morbide que quelqu’un a vite griffoné cette demie-phrase juste avant un cataclysme.