Un truc en javascript ne rend pas magiquement un site accessible

Une réflexion de fond sur la démarche d’accessibilité des sites web.

J’ai laissé il y a quelques semaines un commentaire sur l’article Accessibilité des sites internet : Le point avec Frédéric Sudraud mais il n’est jamais apparu, peut-être y a-t-il eu un problème technique.

Je rebondissais sur la phrase suivante dans l’article :

Facil’iti est à l’origine de la création d’un outil d’assistance à l’accessibilité digitale que l’on installe sur un site internet et qui permet de rendre ce site internet accessible aux usagers qui le visitent.

À défaut, je vais donc le publier ici parce que ça me semble intéressant à discuter.

Bonjour,

Je suis étonné par le raccourci de la phrase « qui permet de rendre ce site internet accessible aux usagers qui le visitent ». Non, ce genre d’outil ne rend pas accessible aux usagers : dans le meilleur des cas il améliore l’expérience sur un site qui est correctement conçu. Un truc mal fait reste un truc mal fait, un truc inaccessible aux personnes atteintes de cécité ne sera pas magiquement sauvé par un outil en JavaScript (je le sais, j’ai écrit voilà quelques années de celà la première version d’un outil repris depuis par mes camarades d’Orange sous forme d’extension).

Je ne nie pas l’intérêt de ce genre d’outil, qui vient en complément d’une démarche globale d’accessibilité, mais qui est absolument insuffisant par lui-même.

C’est imprécis et ça induit (sans doute bien involontairement) en erreur des décideurs qui peuvent penser que cet outil magique va permettre sans rien faire ou presque de régler des problèmes souvent bloquants, et ce n’est pas le cas.

Rendre un site le plus accessible possible implique deux choses je pense : tout d’abord une adhérence forte à des bonnes pratiques, notamment (voire surtout) les WCAG (Recommandations d’accessibilité des contenus web). Ces bonnes pratiques permettent autant de penser le design que le code et le fonctionnement du site. C’est ce qu’on pourra appeler l’acessibilité a minima — et on ne peut pas en faire abstraction.

Ensuite, en parallèle on peut évidemment (c’est même recommandé) travailler sur l’expérience utilisateur du site web, et c’est là qu’interviennent les widgets d’adaptation graphique et de comportement de la page, qui permettent, au-delà de la conformité à des règles génériques, d’apporter la personnalisation dont certains utilisateurs ont besoin.

C’est seulement la conjonction de ces deux démarches qui permettra de satisfaire au mieux aux besoins de nos utilisateurs dans leur variété.

Commentaires

  • Gilles ZANOLIN (11 février 2020)

    Totalement d’accord sur l’analyse, il n’y a pas d’outil miracle docteur, sauf à développer une IA à la Harry Potter qui rebelotterait tout un site selon les normes et principes d’accessibilité.

    Voici 3 suggestions

    1. « et c’est là qu’interviennent les widgets d’adaptation graphique et de comportement de la page » : ajouter comme Facil’iti ou Confort+ ?

    2. et peut-être donner une ou deux illustrations de problèmes qu’un widget ne résoudra jamais si le site est mal conçu

    3. en conclusion, faire le lien avec la recommandation de développer une filière des métiers de l’accessibilité numérique

    Pour bon usage :-)

    Répondre à Gilles ZANOLIN

  • Frederic Sudraud (12 février 2020)

    Bonjour à tous et merci pour cet échange.

    Je suis ravi de constater que nous partageons les même préoccupations.
    Comme vous le précisez, FACIL’iti ne se réclame en aucun cas de l’accessibilité normative mais bien par contre de l’accessibilité d’usage.

    Même si nous pouvons apporter à ce jour, plus de 1000 modifications de confort sur un site équipé, et il n’en est pas moins vrai, que nous n’avons pas la prétention de couvrir 100% des besoins. Et rien de MAGIQUE ne saurait le faire !
    Mais qui le pourrait ? Et notamment sur les troubles cognitifs.

    L’importance de la complémentarité des outils et méthodes, est bien évidente et permettrait notamment d’accompagner le plus grand nombre.
    Ce dont je suis toutefois persuadé, est que le développement des différentes technologies permettra d’aller plus loin (JS, HTML, IA...) et plus vite pour apporter une réponse, qu’elle soit normative et/ou d’usage.

    Répondre à Frederic Sudraud

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.