Qu’est-ce que vieillir ?

Des trucs qui changent, d’autres qui, espérons, ne changent pas.

Je retombe périodiquement sur Pep, et chaque fois sa petite musique me berce, j’aimerais vous le lire à voix haute à plein de moments, quitte à perdre le sens, juste pour la musique.

Qu’est-ce que vieillir, alors ? Dans le fond, je n’en ai pas la moindre idée. Peut-être est-il encore trop tôt pour moi.

Je relève quelques indices, tout de même. Par exemple, d’avoir intégré que le changement est la règle.

Ouais, il y a de ça.

Accepter qu’on a perdu des choses, alors que quand on est enfant on espère toujours les retrouver. Ce n’est pas du désespoir, c’est de l’acceptation pure et simple.

Accepter qu’on va moins vite, qu’on s’essouffle, que rien n’est constant, que les enfants te dépassent chaque jour un peu sur un aspect ou l’autre de l’existence, que c’est la vie et que c’est épatant.

[Vieillir c’est] préférer le lit au canapé. Parfois, la sieste à la sortie. Mais toujours avec modération, cela va de soi. Et dans mon cas, c’est me dire que j’ai pour une fois un peu d’avance sur deux personnes que j’aime lire et apprécie tant.

Au nombre des années, elles peuvent toujours courir.
Il fallait bien que je trouve enfin de quoi fanfaronner, non ?

Juste après avoir dit que son écrit avait peut-être l’air plus sérieux qu’il ne le souhaite, Pep déconne. J’aime bien.

La seule chose que j’espère ne pas voir changer, c’est notre envie de déconner. Ah, et puis l’envie de boire des coups avec les gens (même si ça va être encore compliqué un moment, avec ces histoires de confinement) — et les silences partagés, aussi, mais c’est plus rare.

Commentaires

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.