Incompréhensions

Karl note dans Changer… :

Traduit en non langue de bois : « Ce n’est pas que nous avons tort et que vous avez raison, mais bien que vous avez mal compris le but. Nous allons maintenir notre décision. » Ce n’est pas la première fois que je vois cette tactique.

Il retrouve des exemples dans son histoire (le Japon), et quant à moi, ça m’évoque la débandade de tous les partis politiques traditionnels après chaque élection, ponctuée chaque fois du même refrain : « Les Français ne nous ont pas compris. »

C’est justement quand ils ne comprennent pas qu’ils votent pour vous. C’est quand ils ne comprennent pas que vous les bernez depuis des décennies qu’ils continuent à vous faire confiance. Et c’est justement quand ils vous désavouent que vous dites qu’ils ne vous comprennent pas. Splendide ironie de cette langue de bois.

Commentaires

  • Gaël Poupard (15 février 2018)

    Et c’est indubitablement prendre les gens pour des idiots pour ne pas se remettre en question.

    « Tu ne comprends pas » versus « Je m’exprime peut-être mal ».

    Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs, comme disait l’autre.

    Répondre à Gaël Poupard

  • Stéphane (15 février 2018)

    Gaël : Je crois qu’on doit connaître le même "autre". sourire

    Répondre à Stéphane

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.