En réponse à : Nico

C’est étrange : j’ai flirté pendant des mois avec une douleur souffrance que seule la morphine calmait légèrement (double hernie discale), et je n’ai jamais songé sérieusement à en finir, même si je me trainais plus qu’autre chose.
Curieusement, dans ces moments-là et d’autres pas très glorieux, j’ai plus souvent passé mon temps à rassurer mon entourage, qui visiblement s’en faisait plus pour moi que moi-même.
Qu’on soit clair : je ne juge pas ceux qui y ont pensé, ce n’est pas le propos, je me demande comment on peut arriver à un tel point de désespoir ? Et surtout pourquoi autant de gens y arrivent ?
Je (...)

23 septembre 2013 22:18
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.