En réponse à : Nath

J’ai vécu ça il y a 11 ans et je l’ai plutôt vécu comme un échec de ma part à n’avoir pas pu le sauver de l’irréparable. Je n’ai jamais trouvé son geste égoïste, mais comme attendu dans l’absolu et inattendu dans le moment où il l’a commis. J’ai toujours su que ce moment arriverait, je me raccrochais à de vains espoirs qu’il ne passe pas à l’acte. Ce soir d’avril, il a appelé à 2 heures du matin. Je n’ai pas décroché car je n’étais pas d’humeur à supporter sa déprime. Ce fut moi (...)

23 septembre 2013 22:01
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.