En réponse à : tetue

Arf, la chute :)
Distraite aussi, je fus, je suis, je reste. Comme toi liée à la mauvaise vue. Je me souviens de gens qui s’étaient vexés que je ne leur dise pas bonjour dans la rue, que je continue mon chemin, sur mon trottoir, les snobant, eux qui étaient sur l’autre. Les gens, dans la rue, sont des silhouettes. À la piscine, me fiant à la couleurs des maillots faute de distinguer les physionomies, je me trompais de groupe d’élèves. Très myope je suis. Même corrigée, le monde n’est pas bien net. Ce n’est certes pas un handicap. Mais je crois que je me suis habituée à ne pas compter sur mes yeux. Au (...)

4 septembre 2013 13:36
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.