En réponse à : Tanguy

Pour avoir transcrit un certain nombre de conférences, je suis plutôt d’accord avec l’analyse de FVSCH. Si réellement nous écrivions comme nous parlons, même dans nos SMS, je ne suis pas sûr que nous nous comprendrions. Notre palette de signe est finalement assez pauvre pour retranscrire l’ironie, l’enthousiasme et autres déceptions. D’où l’émergence des émoticones.
En revanche, je pense que nous adaptons notre écrit d’une part en fonction de nos interlocuteurs (perso je n’écris pas mes mails de la même manière à mon boss ou à mes amis). Lorsque j’ai commencé ma vie professionnelle j’aimême dû revoir ma (...)

2 janvier 2013 11:29
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.