En réponse à : soprano

C’est exactement ça. La vie puise dans l’écriture et les livres s’inspirent de la réalité. L’écriture est une sorte de temps passé à préparer un cadeau surprise pour une fête qui n’arrivera jamais.
Nous avons deux angoisses de l’écriture : ne plus rien avoir à dire, et n’avoir jamais fini de dire.
C’est entre angoisse et excitation que navigue l’écrivain, c’est peut-être pour cela qu’on aime tant écrire ; pour jouir de l’excitation qui suit l’angoisse.

3 février 2006 23:30
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.