En réponse à : bony

j’ai toujours pensé que ce qui attristait le plus dans le fait de louper le train c’était justement de se rendre compte que ce quart d’heure de perdu ne fera pas basculer notre vie, à peine notre journée. cette journée où on va encore devoir retrancher 15 minutes à notre heure gloire qui ne vient jamais, un trait en plus sur le mur et on remet ça demain.

6 novembre 2005 23:42
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.