En réponse à : Sacrip’Anne

Y a des moments, comme ça. On se sent un peu enfermé dans des choses, avec des gens qui nous semblent absurdes.
C’est facile à dire quand on est pas dans l’oeil du cyclone, mais ce qui compte, c’est ce qu’on fait de ces moments.
Et j’ai parfaitement confiance dans ta vision du monde pour transformer tout ça en une étape d’après qui te comblera bien mieux.
Je t’embrasse, camarade (et madame aussi, tiens).

7 mai 2015 11:56
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.