En réponse à : Sacrip’Anne

Oui, c’est bien Riccardo Muti qui est évoqué dans le roman. Je l’ai adoré jeune ado, et je continue à l’aimer adulte, je trouve qu’il a réussi son coup, le père Labro.
Il a écrit un autre roman, d’ailleurs, "dans la peau" d’une ado un peu plus vieille, mais sous son nom directement, qui est très chouette aussi.
Quant au style, je relisais il y a peu sa vie d’étudiant étranger (les deux volumes !), oui, il en a.
Souvenir ému aussi de quand il a été mon très très lointain patron, je te raconterai un jour (...)

12 décembre 2014 13:54
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.