nota-bene.org > 36 15 ma vie > Une journée de bande dessinée (et autres bonnes choses)

Une journée de bande dessinée (et autres bonnes choses)

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 30 octobre 2010

URL courte : http://nota-bene.org/406

3 commentaires

Une exposition, une librairie, un restaurant. Une très bonne journée.

Ça faisait bien longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Mon petit frère a eu la bonne idée de m’inviter à l’exposition Archi & BD à la Cité de l’Architecture après un petit café près de la Fontaine Saint-Michel.

Un petit café pour se mettre en route

Et comment vous résumer ça ? Pendant quelques heures (nous n’avons pas vu le temps passer, nous y sommes restés deux heures et demie [1]), oublier tout et lire patiemment les textes rédigés par les commissaires.

D’un seul coup une panique m’envahit : je veux prendre des notes et je n’ai même pas pris un carnet ! Nous ressortons de l’exposition et j’achète un énième carnet dans la librairie ; me voilà prêt à prendre quelques notes frénétiques, que comme à mon habitude je finirai sans doute par oublier avant de les retrouver dans quelques années en me demandant en quoi ça avait tant d’importance.

Enfin après tout ça, re-détour vers la librairie, où mon frère et moi nous fendons de quelques sous en échange de savoir à potasser pendant les longues soirées de l’hiver qui arrive : lui rattrape son retard avec Vitesse moderne de Blutch et Cité de Verre de Paul Auster, magnifiquement adapté par David Mazzucchelli et Paul Karasik.

Moi, entre ceux qu’il m’offre et ceux que j’achète, je repars lesté de Qu’est-ce que la bande dessinée aujourd’hui (collectif, Beaux-Arts Éditions), Archi et BD, le catalogue de l’exposition, La maison Autrique, Métamorphoses d’une maison Art Nouveau (Schuiten, Peeters, et quelques mains amies), Chris Ware, la bande dessinée réinventée (Jacques Samson et Benoît Peeters à nouveau). Comme j’avais déjà dans mon sac Petites mythologies de l’œil et de l’esprit (je vous en reparlerai un de ces jours), « lesté » est plus ou moins exactement le bon mot.

Une moisson de livres !

Nous avons ensuite fini dans un restaurant libanais, avec un mezze gargantuesque et délicieux, où nous avons passé deux heures à refaire le monde, à parler de nos amours et de nos vies, bref à se retrouver. Nous étions tellement bien qu’on a même oublié de parler plusieurs fois. Et en plus il a fait beau, que demande le peuple ?


Notes

[1Une pensée fréquente pour Fabien durant la visite, évidemment (coucou Fabien !).


Commentaires

    • 30 octobre 2010

    Coucou Stéphane,

    J’y ai fait un saut il y a quelques semaines et mon souvenir est tout autre : l’expo permanente !

    Note que j’ai quand même passé un bon moment dans l’expo temporaire, hein.

    Moi qui n’avais jamais mis les pieds au Palais de Chaillot j’ai découvert avec bonheur cette cité de l’architecture, le tout dans un cadre vraiment prestigieux.

    C’est découpé en trois parties : moulages ; peintures, vitraux ; et architecture moderne.

    N’hésite pas à jeter un petit coup d’œil sur les photos (via le menu à gauche).

    Il me semble que c’est gratuit le premier dimanche du mois en plus (en tout cas on a eu du bol nous).

    PS : une petite marge sur tes paragraphes à la prévisualisation ne serait pas de refus, tiens.

    Répondre à Vincent

    • 31 octobre 2010

    Neovov aime ça. (que dire de plus ?)

    Répondre à Neovov

    • 31 octobre 2010

    J’avoue ne plus savoir à quoi je pensais, mais certainement pas au temps qui passait puisque nous nous sommes faits virer (comme des malpropres) avant d’avoir pu finir.

    Je crois que nous — enfin, pas tous… on m’a laissé au milieu de l’expo, la plupart ayant déjà fini — avons mis deux heures à faire un peu plus de la moitié — début du Japon, à regarder les détails, les traits de Rotring©, commenter…

    Expo passionnante mais inachevée en ce qui me concerne. sourire

    Mais ça va  ; j’ai ici quelques joyaux qui me laissent des amarres à Paris…

    Répondre à Fabien

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile