nota-bene.org > Réflexions > Un vrai drame : peut-on rire de tout ?

Un vrai drame : peut-on rire de tout ?

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 10 janvier 2015

URL courte : http://nota-bene.org/1020

1 commentaire

Toute cette fin de semaine ne nous a pourtant pas préparés à ce que serait notre samedi matin.

La mort des gens de Charlie, des inconnus de la supérette, la folie des intégristes suicidaires, nous ont donné une grosse gueule de bois.

On a débattu, autour du café, sur Twitter, un peu partout.

Quand nous pleurons les gens de Charlie, pleurons-nous notre enfance ou un torchon réac ?

Pour ma part je pleure une violence aveugle, et je respecte d’autant plus les Imams de France qui ont opté pour la voie juridique quand ils ont voulu faire condamner Charlie.

Tandis que la pensée nauséabonde frontiste aimerait débattre de la peine de mort, ce non-débat, pour une énième récupération (merci Martin Vidberg), que d’autres montrent que Charlie a aussi publié des choses qui « ne sont pas drôles, ne véhiculent aucune message, ne poussent pas à la réflexion » et suggèrent pour plein de raisons qu’on peut aussi écouter de ne pas aller manifester dimanche, moi je resterai chez moi. Pas de message politique militant, non ; juste que je fais ce que je veux.

Depuis deux jours nous avons les nerfs en pelote, on est à fleur de peau. On a peu dormi, beaucoup réfléchi, et ce matin on se lève avec une énorme gueule de bois.

Ma douce est très pâle, émaciée. Elle prépare son petit-déjeuner sans entrain, et là, point d’orgue de la semaine : sa Cracotte casse.

Ultime affront, Fiston ricane. Une Cracotte casse, et lui il ricane.

Non mais je vous le demande : peut-on vraiment rire de tout ?


« Quand je travaillais à l’Huma, on ne caricaturait pas Marchais. Et puis regarde, à Cuba, y’a des journaux d’humour, mais personne ne caricature Castro.
— On a du pot, nous.
— Ouais on a du pot, la France est un paradis. »

(Discussion extraite de Une conf de rédac à Charlie Hebdo, ça ressemblait à ça)


Commentaires

    • 10 janvier 2015

    " et là, point d’orgue de la semaine : sa Cracotte casse. "

    Oh ! Tout mon soutient à ta douce. Je vais faire une pancarte pour dimanche.

    sourire

    Répondre à Delphine M.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile