nota-bene.org > 36 15 ma vie > Trente-sept

Trente-sept

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 17 décembre 2007

URL courte : http://nota-bene.org/197

6 commentaires

Voilà, c’est le dernier jour de ma trente-septième année. Demain j’aurai trente sept-ans, déjà.

Voilà, c’est le dernier jour de ma trente-septième année. Demain j’aurai trente sept-ans, déjà.

Tout va bien, pas de déprime à l’horizon.

Alors quoi ? Alors j’ai le sentiment bizarre de paraître enfin mon âge, comme on le voit sur cette photo de Fabien :

Stéphane par Fabien

J’ai le sentiment bizarre autant qu’étrange, même, d’être toujours un gamin, bruyant et écervelé, et d’être devenu sans m’en rendre compte un presque-quadragénaire.

Le ventre point discrètement depuis quelques années déjà, les cheveux blancs ne se cachent plus, les rides sont installées, et (signe imparable de mon âge) Stéphanie m’a dit hier « tu n’as plus vingt ans ». Quand c’est chez vous que le message apparaît, il n’y a plus de doute, vous n’avez plus vingt ans !

Rassurez-vous, tout va bien, je le disais : j’ai à manger, je suis au chaud, j’ai une maison où il fait bon vivre dans une famille de fous comme on les aime — et que j’aime. J’ai le bonheur que j’ai appris à saisir.

Il y a bien pire. Ailleurs, on pleure les morts du 17 décembre. Ailleurs, on essaie de rester digne malgré le froid et la bêtise.

En guise de cadeau d’anniversaire, faites de ma part un don à qui vous voulez, il y a le choix.


Commentaires

    • 17 décembre 2007

    Ce que je pense ? Que du bien de ta belle lucidité. Bon anniversaire Stéphane.

    Par contre que faut-il penser de cette pub qui s’ouvre quand on clique pour la première fois sur le lien vers lemonde.fr ?
    Pour des frivolités hors de prix, des caprices luxueux, myprestigium.com !... et dessous, la page avec l’article sur les sans-logis.
    J’aime pas ces suppléments classieux qu’on trouve dans la presse écrite et maintenant sur le Net.

    Pour revenir aux années qui passent Mossieur Resse a lui aussi fait un joli article anniversaire :
    http://blog-hrc.typepad.com/ressepire/2007/12/zitoun.html

    Répondre à tilly

    • 17 décembre 2007
    • en réponse à tilly

    Ah tiens je n’ai pas de pub qui s’ouvre. J’ai de la chance sourire

    Merci pour ton message, Tilly. Ça fait du bien de t’entendre de temps en temps.

    Répondre à Stéphane

    • 17 décembre 2007

    Profite, tu es à l’apogée sourire

    Répondre à Laurent Gloaguen

  • C’est ce qu’on me dit depuis que j’ai trente ans. Youpi, un apogée qui dure !

    Répondre à Stéphane

  • Pol

    • 15 janvier 2008

    Après quarante ans, c’est sur la nuque que nous portons notre véritable visage, regardant désespérément en arrière. Mais plus de doute possible : on a pris de l’âge.

    Mais bon, soit sans crainte, personne n’est jeune après quarante ans mais on peut être irrésistible à tout âge !
    A vingt ans, on a le physique que nos parents nous ont donné. A quarante, on a celui de son âme.

    Quarante ans, bien sûr, c’est encore jeune mais on sent qu’il n’y a plus une minute à perdre !
    Ça me fait penser à une phrase rigolote de Jean Delacour qui disait : "les qualités exigées pour être cadre dans une entreprise ? Avoir moins de trente-cinq ans et quarante ans d’expérience." ^^

    Tu es en plein dans l’âge étrange Stephane, celui où on ne dit plus "j’ai vu", mais plutôt "je regarde".

    Joyeux anniversaire.

    Répondre à Pol

  • pm

    • 25 janvier 2008

    Alors là, si le capitaine te souhaite bon anniversaire, chapeau clin d'œil

    Quant à moi, j’ai toujours dix-sept ans... de plus que toi ! Et j’ai beau faire le calcul j’ai du mal a y croire.

    Bien sûr je cours moins vite, mais à part ça ne sois pas inquiet, tu te sentiras toujours un gamin.

    Enfin, si, y a un truc qui devient gênant : j’ose plus siffler les filles dans la rue, maintenant j’ai peur que de vieux bourgeois jaloux me prennent pour un satyre et me dénoncent aux flics clin d'œil)))

    Répondre à pm

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile