nota-bene.org > Sur le web > Toujours accessible — ou pas ?

Toujours accessible — ou pas ?

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 11 mai 2006

URL courte : http://nota-bene.org/109

8 commentaires

Sous ce titre volontairement provocant se pose une vraie question : comment rendre accessible au handicap visuel une galerie photo ? Voilà quelques points de réflexion.

Depuis une semaine ou deux j’ai mis en place une galerie photo, et me voilà face à un dilemme : vous savez qu’une de mes activités principales c’est de faire des sites accessibles, tant pour mon employeur que pour les projets extra-professionnels.

Autrement dit, faire en sorte, autant que possible, que l’expérience soit aussi complète pour tous les types d’utilisateurs, qu’ils soient handicapés ou simplement dans une situation de navigation dégradée (lenteurs du réseau, petit modem, ordinateur portable sur les genoux, que sais-je encore).

Pour ce faire, il faut notamment donner une description la plus claire possible du contenu des images, au cas où, pour une des raisons évoquées ci-dessus, on ne les verrait pas.

Oui mais voilà, avec des grandes photos c’est différent. On peut raisonnablement considérer que la plupart des utilisateurs qui visitent cette partie du site ont des yeux qui fonctionnent, et qu’ils savent qu’une grande image met du temps à se charger. Ils seront donc, pour simplifier, patients et valides.

Voilà pour l’idéal.

Mais le monde réel offre toute une palette de variantes entre le bien-voyant et l’aveugle. Il y a les myopes, ceux qui ont besoin d’une loupe pour lire, ceux qui souffrent d’une dégénérescence maculaire qui leur permet d’entrevoir mais pas de distinguer les détails, ceux qui sont daltoniens et aimeraient qu’on leur précise quelques points. (Et puis tenez, il y a moi qui à l’instant où je relis ces lignes suis face à un écran sous-contrasté avec le soleil dans le dos !)

Comment concilier ce que je considère maintenant comme une nécessité (être accessible systématiquement) avec l’exercice délicat de ne pas décrire trop simplement une photo, puisqu’un des « exercices de style » de la galerie photo, c’est justement de laisser à découvrir, de permettre de rêver ou de lambiner devant une photographie, comme on fait dans une galerie-du-monde-réel, même avec une légende (voire en laissant la légende faire de l’ironie sur la photo, ou en offrir un genre de contrepoint poétique).

Je m’ouvrais du problème à un collègue qui souffre justement d’une dégénérescence maculaire. Il voit les photos mais de moins en moins les détails, pour autant il apprécie toujours de voir les photos et apprécierait encore plus les détails. Je lui disais que j’en étais arrivé à la conclusion qu’un enregistrement audio pourrait concilier toutes ces questions. Je ferais un petit MP3, par exemple, où je décrirais ce qui est sur la photo. Il me dit que c’est une bonne idée.

Il me manque sans doute juste le temps pour le faire, mais je vais y réfléchir. Ça me permettrait, de plus, de pouvoir « raconter » les photographies, pas seulement de les décrire. Ce serait moins long à faire que de taper des descriptifs interminables, et je pourrais évoquer les formes, les couleurs, les sons et les odeurs.

Et votre avis à vous sur tout ça, c’est quoi ?


Commentaires

    • 11 mai 2006

    Bonjour,

    Pour qu’une photo puisse être "vue" par un maximum de personnes, il peut être effectivement de bon usage d’y joindre une description. Cette description pourrait détailler les couleurs, la lumière, les plans, les lieux, les object et personnes présentes.

    Mais je pense, qu’une description plus personnelle peut s’avérer utile. Pourquoi pas y ajouter des commentaires moins objectifs comme ce à quoi fait penser la photo, les sentiments que l’on éprouvent lorsqu’on la regarde, l’ambiance qu’elle dégage... Parce qu’après c’est surtout cela qui fait que l’on apprécie une photo plus qu’une autre.

    Si chaque personne qui trouve une photo jolie ou intéressante (en consultant une galerie) pouvait déposer un commentaire pour décrire ce qu’il voit et ce qu’il ressent pourrait permettre à tous de se faire une idée plus précise de celle-ci.

    Evidemment cette démarche peut s’avérer extrèmement longue et compliquée (surtout dans le cas d’une galerie de photos) mais je pense qu’elle peut être intéressante pour qu’une photo puisse être consultée par un maximum de personnes.

    Répondre à Sébastien DELORME

    • 11 mai 2006

    Excellente question !

    Ma femme est justement confrontée au problème car elle réalise une gallerie de peintures en ligne.

    Ne sachant trop que lui conseiller, je lui ai dit qu’il faudrait idéalement mettre un "alt" sur chaque image, mais je crois qu’elle ne le fait pas et je ne peux pas tellement lui en vouloir... (surtout qu’elle appose à chaque tableau un descriptif plus ou moins long)

    Je vais réfléchir à la possibilité audio, mais peut-être la solution est-elle, quand c’est possible, de mettre du texte à côté de l’image, pas en "alt" ou "longdesc" mais directement dans le corps de la page...

    Sans doute n’y a-t-il pas une, mais plusieurs solutions sourire

    Yves.

    Gallerie peintures

    Répondre à Yves

    • 11 mai 2006

    Bonjour,

    Je pense qu’il faut bien se faire une raison, à moins de le réduire à du texte simple, un site 100% accessible n’existe pas... il faut donc tendre vers un maximum d’accessibilité et parfois accepter certains compromis.

    Le poids de tes pages photos est très raisonnable (46 Ko pour Après la pluie), mais les dimensions de la photo doivent en rendre la perception mal aisée pour les internautes en 800x600.

    Un utilisateur sourd et ayant aussi un handicap visuel aurait besoin d’une description texte.

    Une descrition audio apporterait certainement une expérience beaucoup plus enrichissante au non-voyant que l’écoute d’un texte dit par sa synthèse vocale ou lu sur sa tablette braille.

    Ce dernier choix me semble finalement un bon compromis.

    Amicalement,
    Monique

    Répondre à Monique

    • 11 mai 2006

    Merci à tous pour vos messages.

    Réponse technique : je ne veux pas du alt, trop restrictif, ni du longdesc qui (soyons pragmatiques) ne marche nulle part.

    En revanche Monique et Sébastien tapent dans le mille, je pense « faire oeuvre » (c’est pompeux mais bon) en trois dimensions :

    1. picturale : la photo
    2. intellectuelle/verbale : le texte qui est dessous
    3. orale et sensorielle : le texte dit

    On verra bien !

    Répondre à Stéphane

  • Oui, on verra bien mais j’aime bien ton choix.

    Pour info : les synthèses vocales (Jaws, Home Page Reader) signalent la présence d’une description de l’image et le lien peut alors être activé par la touche Enter. Les navigateurs graphiques eux ignorent cet attribut (Firefox propose d’accéder au lien via le menu contextuel... à condition de faire un click droit sur l’image).

    Amicalement,
    Monique

    Répondre à Monique

    • 12 mai 2006
    • en réponse à Monique

    Pour info : les synthèses vocales (Jaws, Home Page Reader) signalent la présence d’une description de l’image et le lien peut alors être activé par la touche Enter.

    Tiens je n’avais jamais testé avec JAWS, ça. Et jamais eu de retour de mes collègues testeurs aveugles... Je vais regarder ça. Merci Monique sourire

    Répondre à Stéphane

    • 12 mai 2006
    • en réponse à Monique

    Une descrition audio apporterait certainement une expérience beaucoup plus enrichissante au non-voyant que l’écoute d’un texte dit par sa synthèse vocale ou lu sur sa tablette braille.

    C’est certain qu’une description audio “humaine

    Répondre à Sébastien D.

    • 26 mai 2006

    Le mp3 est une bonne idée mais j’en ai une autre qui est à réfléchir. Elle n’est pas forcement adaptable aux sites peux visités. Je pensais laisser les visiteurs faire chacun une petite description de la photo et de ce qu’ils ressentent en la voyant ce qui donnerait à la description plusieurs points de vu différents sur la même image.

    Vous en pensez quoi ?

    Répondre à ryuran

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile