nota-bene.org > Sur le web > Spip, portail de travail collaboratif

Spip, portail de travail collaboratif

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 3 octobre 2003

URL courte : http://nota-bene.org/39

11 commentaires

SPIP est un Système de Publication pour l’Internet ou l’intranet libérant vos contributeurs des connaissances techniques normalement requises. Voici une présentation de ses avantages et inconvénients.

SPIP permet un travail collaboratif entre contributeurs d’un site intranet. Ainsi la communicante, le contributeur, peuvent se consacrer à l’organisation du contenu, tandis que le web designer peut, lui, se consacrer à l’aspect technique de la mise en oeuvre ainsi qu’au graphisme du site [1].

Dans le cas de SPIP, le mode d’administration du site est si convivial que l’on peut envisager une alimentation de la base par les contributeurs sans vraiment de compétences particulières, sachant que l’administrateur (ou validateur) se réserve le droit de validation sur les articles publiés.

Vous ajoutez des rubriques, des logos aux rubriques, postez des articles et brèves qui vont se loger dans les rubriques que vous désignez, etc. Le site est prêt à l’emploi.

Il gère quoi ?

SPIP est un gestionnaire de contenu orienté magazine web ou intranet. Il permet de définir une arborescence de rubriques, sous-rubriques (et ainsi de suite), dans lesquelles sont insérés des articles et des brèves qui peuvent être complétés par des forums de discussions (comme c’est le cas sur le Village).

Il gère tout seul les statistiques de votre site (de façon rudimentaire) mais aussi de tous les articles consultés (ce qui peut être intéressant pour l’évolution du site). SPIP dispose aussi d’un annuaire de liens, d’un moteur de recherche interne et d’un gestionnaire de syndication de contenu.

L’intérêt de SPIP est de gérer un site web de type magazine, d’être gratuit [2], et de distribuer entre différentes personnes trois types de tâches : la composition graphique, la rédaction d’articles, et la gestion technique.

Le site est entièrement géré via une interface web rendant simples la proposition d’articles et de brèves ainsi que la gestion éditoriale du site.

Les avantages de SPIP

Ce système permet une mise à jour facile puisque tous les documents à faire apparaître sont programmables, les liens se créent automatiquement et on peut aller jusqu’à organiser une liste de diffusion [3]

Le plus long n’est pas de développer l’architecture technique (c’est déjà fait), il est seulement nécessaire de faire avant la création de la base de données sur un morceau de papier le plan du site, c’est à dire le plan de classement retenu. Il s’agira de l’ossature finale du site. Ce plan de classement n’est pas définitif, et changera facilement au cours du temps. Les adresses des articles n’en pâtiront pas.

L’ajout de documents ne nécessite pas de grandes connaissances en HTML. On peut utiliser un éditeur en ligne comme Z-editor ou RichTextEditor [4]. SPIP propose déjà nativement des balises prêtes à l’emploi : par exemple {bonjour} signifie que le mot "bonjour" sera en italique. Autre exemple : le paragraphe que vous êtes en train de lire est écrit directement en "spip-code". En voici la syntaxe telle que nous l’avons tapée :

Vous pouvez faire vos propres squelettes [5] en apprenant les rudiments d’un pseudo-HTML propre à SPIP.
Il s’agit sans doute de la partie la plus difficile, mais au final vous n’avez qu’à créer un ou plusieurs modèles de pages et non pas toutes les pages car celles-ci auront automatiquement la même apparence.

SPIP peut permettre une utilisation collective (idéale pour la mise en ligne sur un intranet par exemple) ou privative (weblog). Il gère trois niveaux de droits :

  1. administrateur global : il a tous les droits de configuration du site et de maintenance
  2. administrateur d’une ou plusieurs rubriques : c’est un rédacteur mais qui a des droits de création de sous-rubriques et de validation des articles
  3. rédacteur : il rédige et soumet son article à validation.

Dernier aspect positif (et pas des moindres) : c’est gratuit (licence GPL).

Les inconvénients de SPIP

SPIP est un logiciel, donc soumis à des bogues. Des nouvelles versions sont constamment mises en ligne par les développeurs.

En cas de plantage il n’existe pas de hot line, pas de contrat mais une communauté d’utilisateurs et de développeurs s’entraide par plusieurs canaux [6].

Mises à jour : Dès lors que vous êtes satisfait de SPIP ne faites pas de mises à jour intempestive de votre version (sauf bug ou trou de sécurité importants). Les évolutions de versions obéissent aux mêmes rigueurs qu’avec un progiciel : la sauvegarde de la base de données, des squelettes et des documents est une nécessité avant de faire évoluer le site.

Le moteur de recherche n’est pas très évolué, mais il suffit dans la plupart des cas. Utilisez de préférence celui de l’intranet pour les recherches complexes (plus de deux mots). Le moteur de recherche fourni avec SPIP considère chaque mot comme une unité à rechercher indépendamment, ce qui ne rend pas forcément les résultats très pointus.

Cet outil n’est pas adapté à la gestion documentaire [7]. Il est très laborieux par exemple de faire référence au même document dans plusieurs articles, chaque article possédant sa propre collection de documents "joints". Il vaut mieux réserver SPIP à une utilisation rédactionnelle "classique" de site web.

Plus d’infos ?

Le site officiel de spip est une mine d’information, il convient de s’y reporter. Il comporte beaucoup de documents essentiels, notamment un manuel de référence complet, une explication de montage d’un site de bout en bout, des trucs et astuces, etc. De plus il existe un site complet parallèle, spip-contrib, site d’entraide d’utilisateurs de spip, fournissant des extensions et des FAQ supplémentaires.

Post-Scriptum

Cet article a été écrit à quatre mains avec pittbf qui a le grand mérite d’être ouvert à l’expérimentation, et qui l’a prouvé dans son approche de spip.


Notes

[1On ne le dira jamais assez : pour qu’un site soit consulté il faut qu’il soit riche en contenu mais aussi agréable à l’oeil, navigable, ergonomique, etc.

[2Il est distribué sous la licence GPL, le code est donc modifiable, enrichissable, etc

[3Le site peut envoyer automatiquement tous les n jours un mail sur la base des nouveautés publiées

[4C’est ce qui est fait par exemple sur les sites (intranet) sur lesquels je travaille où est utilisé RichTextEditor.

[5Les "squelettes" sont les modèles de pages qu’utilise SPIP pour générer les pages que le visiteur consultera.

[6La communauté SPIP est présente sur des listes de discussion par mail, un forum d’aide en cas de question occasionnelle, et fournit deux FAQS, l’une technique, l’autre pour vos premiers pas.

[7Nous pensons en particulier aux applications dédiées, comme Documentum.


Commentaires

    • 14 novembre 2003

    Salut,

    Il manque une info à ton article (qui me donne envie de voir un peu plus SPIP, la dernière fois, j’avais été découragé) :
    qui sont les concurrents ?

    À part ça, une petite question : je ne veux pas de pseudo-html ou de wiki, je veux du vrai, du pur html que je code à la mano avec mes mains za moi. C’est possible ?

    Répondre à Vrykolaka

  • Hé bien en fait les piliers de spip n’aiment pas cette notion de "concurrence".

    Chaque moteur de site a ses avantages et ses inconvénients, et je te conseille d’aller lire (avant sa possible disparition) boomtchak qui liste bon nombre de systèmes de gestion de contenu et te permet de te faire une bonne idée de la chose.

    Tu peux tout à fait faire du vrai HTML, rassure tes mains za toi. clin d'œil

    Il suffit de l’encadrer de <HTML></HTML> en majuscules.

    Répondre à Stéphane

  • tu utilises le notepad lol ça te feras les doigts ! et la mémoire !

    Répondre à Anonyme

    • 4 décembre 2003

    Juste une petite remarque :

    "Dernier aspect positif (et pas des moindres) : c’est gratuit (licence GPL)."

    La gratuité me semble réellement un aspect positif moindre par rapport au fait que ce soit Libre , n’est ce pas ?

    Et pour nous francais qui ne maitrisons pas forcement l’anglais aussi bien que notre s t e f : http://www.april.org/gnu/gpl.html (la même mais sur le site de l’APRIL)

    http://www.april.org/articles/intro...

    Répondre à Kalimhero

  • C’est tout à fait vrai.

    Mais à l’origine pittbf et moi, nous avons écrit cet article pour des gens qui n’y connaissaient rien, donc nous devions faire simple et expliquer que c’était gratuit aussi.

    Par ailleurs, oui, l’aspect libre m’a follement séduit, forcément.

    Répondre à Stéphane

    • 4 décembre 2003
    • en réponse à Anonyme

    Merci de ta contribution, ça fait plaisir de lire des messages qui apportent au débat. Si, si.

    D’autant que les posts anonymes j’adore.

    Répondre à Stéphane

    • 6 mars 2004

    Hello,

    I found your article about SPIP and XHTML using Google. It sounds very interesting but my french ist really bad. Since I read on your Website that you are planning to do more stuff in english I’d appreciate if you could translate or summarize your experience with SPIP and XHTML !

    cu, Holger

    http://holger-dieterich.de

    Répondre à Holger

    • 6 mars 2004
    • en réponse à Holger

    Hi Holger,

    I’ll think about it and see if I can find time to translate it.

    “Since I read on your Website that you are planning to do more stuff in english :

    Répondre à Stéphane

  • On pourrait rajouter à propos de l’article sur spip qu’il permet de générer une arborescence de thémes(menu) jusqu’à un détail trés fin théme principal---> sous théme--->détail du sous thème ce que tout les cms ne font pas. C’est une des première choses que l’ont remarque dans la partie administration.

    Pittbf

    Répondre à Pittbf

    • 12 novembre 2004
    • en réponse à Pittbf

    il permet de générer une arborescence de thémes(menu) jusqu’à un détail trés fin (...) ce que tout les cms ne font pas.

    C’est tout à fait vrai, encore que WordPress de ce côté-là est pas mal fait du tout...

    Répondre à Stéphane

    • 6 mars 2014

    Bonjour Vrykolaka : Si tu veux du vrai il faut apprendre le HTML et tout ce qui a suivit après si tu veux mettre les mains dans le cambouis tu prends un bon vieil éditeur genre notepad ++ (et pas un traitement de texte hein clin d'œil
    Bonjour Stéphane

    Répondre à pittbf

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile