nota-bene.org > Livres > Pyrénée

Pyrénée

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 9 mai 1999

URL courte : http://nota-bene.org/22

1 commentaire

C’est une vieille histoire. Un de ces albums dont on désespère de les voir publiés un jour. Et puis Loisel s’est adjoint les services de Sternis au dessin, et enfin l’album est paru. Et c’est bien mieux comme ça !

© Loisel - Sternis C’est une vieille histoire. Un de ces albums dont on désespère de les voir publiés un jour. Il y a une dizaine d’années de cela, les six premières pages, encore à l’état de croquis, ont été publiées dans Polémicker, chouette fanzine que ses créateurs ont depuis abandonné pour se consacrer aux Éditions du Cycliste.

Or donc, à l’époque c’était un projet solitaire, quand Loisel était auréolé de la gloire de la Quête de l’Oiseau du Temps. Il s’est adjoint les services de Sternis au dessin, et enfin l’album est paru.

Et © Loisel - Sternis c’est bien mieux comme ça ! Bien mieux qu’il soit paru plutôt que de traîner misérablement dans les cartons des projets repoussés ad vitam eternam, et bien mieux que Sternis ait pris le crayon. Parce qu’il faut vous le dire : c’est entièrement fait au crayon, un peu comme le Sommeil du Monstre de Bilal. Mais avec plus de matière (ce qui peut paraître paradoxal pour un dessin un peu moins réaliste). On sent bien encore par endroits les croquis de Loisel (voir le vieil oiseau), mais l’ensemble a tout de même une fraîcheur et une légèreté qui lui échappent souvent (la faute à un encrage trop chargé, peut-être).

En fait, c’est tout l’album qui est résumé par ce terme de fraîcheur. Les questions naïves de la jeune Pyrénée, les réponses des animaux (un lapin notamment), et encore et toujours un dessin magnifique et des couleurs qui caressent la rétine.

Bien sûr que cette enfant élevée par un ours fait penser au Mowgli du Livre de la Jungle, mais la comparaison s’arrête là : le scénario laisse la part belle aux vraies questions que se pose un adolescent (dans le livre qui nous occupe, une adolescente), de l’amour à la reproduction, de la recherche de points de repère à la volonté d’être soi-même.

© Loisel - Sternis

Un vrai plaisir simple, mais qui reste longtemps en mémoire —et qui supporte bien la relecture !


Commentaires

    • 4 janvier 2009

    j’ai déja lu des éxtrait de cette bd et j’adore =D
    enfin voila
    rien d’autre à dire^^

    Répondre à léo"

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile