nota-bene.org > Photos > Porte-savon

Porte-savon

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 19 juillet 2006

URL courte : http://nota-bene.org/117

4 commentaires

Gros plan sur un porte-savon (prise le 4 juin 2006)

Ne me demandez pas pourquoi, je suis fasciné par ce porte-savon.


Commentaires

    • 20 juillet 2006

    Non, je ne te demanderais pas pourquoi... puisque je partage ta fascination sourire

    Répondre à tetue

    • 14 août 2006

    Peut-être est-ce parce qu’il supporte un poid depuis de longues années sourire

    J’admire assez pour ma part les gens qui en ont gros sur le coeur mais qui supporte sans geindre.

    Répondre à emmo

    • 31 août 2006

    J’ai une hypothèse. Et c’est sérieux. A votre avis, pourquoi ces messieurs sont-ils fascinés par n’importe quel savon, liquide ou en bloc ?

    Les odeurs que le savon dégage ?...

    Non.

    La sensation de sentir propre ?...

    Non plus.

    La douceur à le manipuler sous crainte qu’il ne chute ?...

    Encore moins !

    Ben alors ? Cette fascination prend bien source quelque part ?...

    Eh oui. Je le sais. Très sérieusement. Qui connaît Stéph perce les secrets les plus pervers de la gente masculine.

    En fait, le savon est une créature vivante. Cette affirmation fera le tour du monde. Authentique. Véridique. Incroyable : le savon est une créature. Mieux encore : savez-vous que le savon que nous savons neutre est en fait un savoureux animal hermaphrodite ?

    Eh oui, le savon, dont la vie se résume à un long ennui, a des moments de bonheur. Il prend plaisir au contact de la peau, qu’elle soit féminine ou masculine. Mieux encore : cette créature sait attirer l’humain. Toujours en milieu humide. On a du mal à y résister. Il y a accoutumance. Chaque matin, on y passe.

    Voilà.

    Pas plus dur que cela.

    Tout le monde a compris.

    Le mot de la fin est pour moi. En bon décaleur de sons.

    Savons-nous le lin. Bavons-nous sur les sites ? Qu’avons-nous sur la deux (*) ?

    (*) triple !

    Répondre à Dominique

  • Dom, c’est n’importe quoi, mais chapeau pour l’énergie déployée sourire

    Répondre à Stéphane

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile