nota-bene.org > Sur le web > Paris Web 2015 : tout va trop vite

Paris Web 2015 : tout va trop vite

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 16 octobre 2015

URL courte : http://nota-bene.org/1045

9 commentaires

Déjà deux semaines de passées. Tout va trop vite, même quand on ne travaille pas, vous ne trouvez pas ?

Plutôt que de vous dire comme d’habitude que c’était super et qu’on a fait moult câlins et accolades [1], je vais vous partager quelques petites citations que j’ai notées, souvent de façon approximative. Je vous les pose ici un peu en vrac et vous en faites ce que vous voulez.

Des citations

Dans De grands « pouvoirs » impliquent de grandes « responsabilités » Étienne a dit :

Des trucs un peu fou-fous, autrement dit des trucs qui dépassent la condition humaine.


Dans Le défi d’une personne aveugle : conseiller sur l’accessibilité dans un web toujours plus visuel Sylvie a dit :

Il ne s’agit pas d’être gentil avec ces pauvres personnes handicapées, il s’agit que la société prenne en charge l’accessibilité.


Dans Death and UX : Digital Afterlife and Digital Legacy Agnieszka a dit :

Maybe universal standards need to be set, like death certification checking.


Dans La veille techno pour les vieux croûtons Thibault a dit :

Dans le web tout change très vite, et puis TOUT change très vite.

[…]

Il faut se débarrasser de la culpabilité de ne pas être à la pointe.


Dans Bons robots, mauvais robots : un intense trafic François a dit :

63 à 80 pour cent du trafic HTTP est consommé par des robots.


Dans Pasdecalais.fr, histoire d’une démarche d’accessibilité Bertrand a dit :

Notre vision d’excellence, ce n’est pas qu’on croit qu’on est excellent, mais qu’on cherche à le devenir.

[…]

Ça ne m’intéresse pas d’être exemplaire. On veut plutôt être comme tout le monde.

(Sous-entendu : que tout le monde soit aussi accessible que le site du Pas-de-Calais.)


Dans Design de soi : valoriser son identité et son expertise sur le web Marie a dit :

Soyez la même personne sur le Web que dans la vie.

[…]

Participez à ce petit tricot universel.

[…]

Plus vous parlez positivement de vous, plus les autres vont parler négativement de vous.

(Splendide expression, ce « petit tricot universel ».)


Dans tout ce que j’ai vu et entendu, j’ai bien aimé beaucoup de choses. Certaines personnes n’étaient pas aussi énergiques que je l’espérais, d’autres étaient un poil trop près du commercial [2] ; en tout cas le vrai plaisir a été de voir que Paris Web est en prise autant sur l’actualité de nos métiers que sur les questions de société (protection de la vie privée, responsabilité des acteurs, etc.).

Un projet

Nous avons improvisé un atelier le samedi sur le testament numérique, sujet qui me tient à cœur depuis que David et Karl l’ont abordé (respectivement : Testament numérique et Des scories numériques).

Et comme on est plus intelligent à plusieurs, même si j’ai commencé le mien et confié à Matthias le devenir de mon « portefeuille numérique, » j’ai réalisé lors de cet atelier que j’étais encore très loin du compte.

Attendez-vous donc à ce qu’un projet voie le jour [3], je vous en dis davantage dès que.

De bien beaux souvenirs

Comme chaque fois, on ressort gonflé de bien-être et de karma, de bisous et de câlins, d’accolades et de sourires, de grands éclats de rire et de gourmandes agapes. Le point commun de la liste que je viens de dresser ? Des gens, une bonne pile de gens bien, qui gagnent à être connus.

Le « club des 10, » ceux qui sont venus 10 ans

Dans cette photo prise par Audrey on peut voir, de gauche à droite :

Y manquent Élie Sloïm et Aurélien Levy, Christophe Clouzeau qui je crois font aussi partie du club. Et c’est presque tout, dites-moi si j’ai oublié quelqu’un.

Addendum : Ah mais oui, j’avais oublié Daniel Glazman ! Et Neolao, tiens.

Merci, le staff [4] ; merci, les orateurs. Et si ça ne dure pas, ç’auront été dix années formidables et inespérées. Ce n’est déjà pas si mal…


Notes

[1Vous allez dire qu’on est niais, bisounours, ce que vous voulez, mais oui, j’ai fait moult câlins et accolades. Et c’était bien.

[2Il y a eu un genre de débat (ou plutôt de vindicte populaire) autour de la conférence de Tristan et de la mise en avant de Cozy Cloud, j’y reviendrai un de ces jours.

[3Même que ce n’est pas un projet en l’air, il a déjà démarré en coulisses.

[4Et vu comme je suis choyé en tant qu’ancien combattant, un vrai, très grand merci le staff.


Commentaires

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile