nota-bene.org > Sur le web > Mieux profiter

Mieux profiter

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 6 janvier 2016

URL courte : http://nota-bene.org/1105

4 commentaires

Respirer, encore. Et garder intact le plaisir de lire les gens qui ont du talent.

Allez, une petite citation de Grosse Fatigue :

C’est incompréhensible et désagréable mais si l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, alors il faut que je profite de cette fenêtre de tir, peut-être est-ce un signe pour écrire ou mieux profiter de ces jours sans intérêt, de séminaires en séminaires où l’on préfèrerait tous être ailleurs.

Oh oui, écrire, faire des photos, profiter tant qu’il en reste des soleils qui se lèvent…

Sur les séminaires, le travail, le temps inutile passé à travailler : j’ai voulu croire qu’il fallait avoir une vie exaltée dans son travail, et puis depuis quelques semaines j’ai préféré revenir dans un emploi plus calme.

Je sais que c’est moins exaltant, mais ça m’évite des palpitations qui m’ont fait peur presque comme un infarctus, à certains moments. Je me fais une raison avec l’étymologie de tripalium, et je me dis qu’à défaut de pouvoir trouver ça très excitant, ça paye le reste —et sincèrement, j’ai un boulot pas dégueu [1]. Et au moins j’ai un boulot, toujours ça en ces temps de disette (et on est encore loin du salaire pour tous, pour ceux qui n’ont pas de travail).

Au moins on va voir grandir nos enfants.

Et boire des verres de vin, tiens. Trinquer à l’enfant qui vient de naître au loin, évoquer ses parents qui sont trop loin pour aller les embrasser. C’est déjà bien.


Notes

[1Oui alors voilà : avant je gardais mes gros mots pour Twitter et ici je m’exprimais bien, mais ça, c’était avant. Maintenant on va écrire comme ça vient, on n’est pas en train de faire de la littérature.


Commentaires

    • 6 janvier 2016

    Un nouveau job, une prise de poste, un nouveau rythme… c’est toujours épuisant, aussi courage pour la reprise !

    Répondre à tetue

    • 7 janvier 2016

    Et bien en ce moment je suis sans job pour ma part alors je change le rythme, je le cherche aussi ainsi qu’un nouvel élan à l’approche de la quarantaine. On verra bien.

    Bonne année à toi

    Répondre à brice

    • 7 janvier 2016

    brice : Plusieurs mois de chômage plus tard, je te confirme qu’il faut en profiter pour changer de rythme. Bonne chance pour la suite.

    Répondre à Stéphane

    • 7 janvier 2016

    tetue : Hé hé. Oui, cela dit comme j’ai dû néanmoins me lever tous les jours à la même heure que quand je travaille. C’est plus facile sourire

    Répondre à Stéphane

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile