nota-bene.org > Musique > Michael Jackson. Ah tiens.

Michael Jackson. Ah tiens.

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 8 juillet 2009

URL courte : http://nota-bene.org/331

14 commentaires

Je ne voulais pas en parler (d’autres le font, soit trop bien, soit simplement trop), et puis ça me trouble trop pour rester silencieux.

Michael Jackson est mort. Normalement vous devriez le savoir, à l’heure qu’il est. Les médias du monde entier ont fait semblant de croire que le reste du monde était en paix quelques secondes, le temps de nous répéter qu’il est mort, qu’il est mort, qu’il est mort.

Je ne voulais pas en parler et puis, en passant chez Jean-Noël je me suis dit qu’on a tous quelque chose qui nous lie à ce type, étrangement. Christian Faure y va d’un commentaire, qu’il tire de son article :

Ce n’est pas sa mort qui m’a « choqué » – il était mort depuis longtemps pour moi – c’est plutôt la force avec laquelle j’ai ressenti ce besoin de tout revoir et de me re-faire le film.

C’est exactement ça. Depuis une semaine, je regarde mes CD [1] et je fais un bilan rapide : Oh, après Thriller il n’a rien fait de bien, sa séparation d’avec Quincy Jones est une erreur historique, tout le monde sait ça, alors pourquoi est-ce que je garde ces trucs que je n’ai pas écoutés depuis des années ?

Et puis comme je travaillais et que j’avais besoin d’énergie, alors pourquoi pas se remettre Dangerous une petite fois ?

Quelle surprise alors de découvrir qu’on se rappelle de tous les enrichissements des multiples pistes, les bases rythmiques hyper solides, les petits bruits (de verre cassé, de chocs, etc.), les hennissements de l’artiste, les hoquets ; et même, dans le silence qui précède chaque nouveau morceau, on se surprend à le chantonner déjà : on connaît encore sur le bout des doigts tous les enchaînements de l’album.

Je regarde HIStory posé juste à côté, et c’est sûr, ce truc est trop aride pour être encore audible quatorze ans après sa sortie. Je le mets dans la chaîne et là, même choc. Je pensais l’avoir peu écouté, m’autopersuadant que je suis un grand garçon qui fait dans la subtilité et écoute Keith Jarrett et Tori Amos plus volontiers.

Chaque nouvelle écoute fait le même effet : les trente premières secondes, je sens que je vais m’ennuyer, que c’est vraiment trop sec, trop psychorigide même pour être savouré, et puis à nouveau la musique m’entraîne et j’ai envie de chanter ou de faire des petits mouvements saccadés et ridicules comme toute personne qui était préadolescente à la sortie de Thriller vous le confirmera.

(Je n’ai entendu qu’une fois ou deux Invincible, qui pour le coup n’avait vraiment aucun intérêt... ouf mon honneur est sauf.)

Mais c’est frappant. il y a du génie musical là-dedans.

C’est le premier artiste qui ait accepté de démonter ses morceaux musicaux pour les mettre au service du clip (Thriller, Black or White et sa voiture cassée, Bad), et qui au final a permis de faire vivre deux oeuvres en parallèle, le clip et le morceau, sans préjudice ni pour l’un ni pour l’autre. Le premier artiste aussi dont on a présenté les clips au milieu de Champs Élysées, une émission où tout était censément en direct, où les chanteurs étaient là « pour de vrai ». Comme le dit Jean-Noël, le premier artiste dont on annonçait les sorties au journal télévisé.

Alors non, je ne vais pas bêler comme hier soir les journalistes de France 4, parce que quand même, on ne saura jamais la vérité sur toutes ses histoires de moeurs, et on a beau dire qu’il n’a pas eu une enfance heureuse, on ne m’ôtera pas de l’idée que ce mec n’était pas très net.

Tout de même, reconnaissons-lui un sacré talent, sous lequel on entend quelques recettes (que je découvre en le réécoutant seulement maintenant), et puis reconnaissons un danseur hors pair, qui tenait malgré tout beaucoup de ses prédecesseurs (Guesch Patti dans une émission télé d’il y a longtemps disait qu’il avait beaucoup étudié le Mime Marceau et Fred Astaire : quand on le sait, ça devient évident).

Mais un sacré talent tout de même, qui restera dans l’histoire, au même titre que James Brown ou Ray Charles, comme quelqu’un qui a fait avancer la musique à coups de déferlantes musicales sauvages et inattendues.

Tiens je vais m’en réécouter un petit tout de suite.

Qui l’aurait traité de cinquantenaire, avant qu’hier il meure ? (François Bon)


Notes

[1Il manque Off the Wall et Bad, ça évite de trop donner l’impression que je suis fan, la faute aux vieilles musicassettes qui ne marchent plus, qu’on avait patiemment copiées quand on avait un tourne-disque à la maison...


Commentaires

    • 8 juillet 2009

    Je me suis écouté le Bad aujourd’hui, et, ma foi, c’est assez génial tout de même...

    Répondre à Juju

    • 9 juillet 2009

    D’accord avec ce que tu dis ....moi j’ai perdu mon idole même si ces dernières années il ne ressemblait plus au bel afro américain de mon adolescence, te souviens tu des posters dans ma chambre de jeune fille ???(que j’ai toujours d’ailleurs dans mes dossiers). C’était un génie de la musique et de la dance, il était trop généreux c’est ce qui l’a perdu j’en reste convaincue...ce soir j’ai du mal à l’écouter sans avoir le coeur gros (je sais je ne le connaissais pas personnellement mais il a bercé mes galères) mais j’ai mes vieilles cassettes en bas avec des titres que peu de monde connait, Farewell my sommerlove par exemple où il a une voix d’enfant et un professionnalisme sans pareil... il restera un de mes chanteurs préférés et je garde précieusement tout ce que j’avais de lui depuis des années... Adieu l’artiste

    Répondre à Marie

    • 9 juillet 2009

    C’est marrant, moi c’est exactement l’inverse. Marre d’entendre tout ça.

    Répondre à Neovov

    • 9 juillet 2009

    J’avais réussi à y échapper, privée que je suis en ce moment de radio et TV, mais voilà qu’il surgit dans mon agrégateur de news, qui plus via ton blog.

    C’est marrant comme vous avez tous un truc de ce type... comme un éternel Moonwalk ...

    C’est à peine si je me suis rendue compte de son existence. Je me souviens de camarades de classe qui faisaient ces petits mouvements ridicules autour du « radio-cassettes ». Je ne comprenais pas. À l’époque, j’écoutais certainement Dépeche Mode, Crosby, Stills, Nash And Young, Eurythmics, The Clash et surtout Pink Floyd (Aaaaah, Pink Floyd !). Les années 80 ne sont pas passées par moi...

    Ah, si ! Mais le tube qui me chamboula et me fit me trémousser de façon inédite, ce fut Pump up the Volume (wah, que de souvenirs !)

    Bon.

    Quand est-ce qu’on va danser ?

    Répondre à tetue

    • 9 juillet 2009
    • en réponse à Neovov

    Mais c’est normal Nicolas, tu es trop jeune.

    (je sais que je vais faire vieux con mais) Tu n’as pas connu le choc que nous avons reçu en suivant ce mec.

    Cela dit je comprends que tu sois lassé, j’ai eu le même sentiment à la mort de Tino Rossi sourire

    Répondre à Stéphane

    • 9 juillet 2009
    • en réponse à tetue

    Tu sais Romy, quand on était élevé à RTL et à la télé française, on était forcément pop sans recul (moi en tout cas).

    Depuis, effectivement, je préfère de ces années-là ce qu’a fait Eurythmics, et j’écoute avec un réel plaisir (voire de plus en plus grand plaisir) les deux meilleurs albums de Prince que sont Diamonds and Pearls et Parade...

    Mais bon, tout ça est sans doute de l’ordre de la madeleine...

    Répondre à Stéphane

    • 9 juillet 2009

    Euh... je n’émettais pas de jugement, hein clin d'œil

    Moi je n’ai pas eu le choix : les informations du monde extérieur, la TV, RTL, le Top 50, toussa, c’était interdit dans mon enfance. Alors bon. J’ai juste fais avec ce que j’avais.

    Répondre à tetue

    • 10 juillet 2009

    Marrant, moi aussi je me suis arrêté à HIStory, que j’aime tout autant que Dangerous...

    Répondre à Nicolas Hoizey

  • Je suppose que c’est une question d’âge...?

    Répondre à Stéphane

  • Je suis plus la + vieille langue tirée , et MJ, c’est MA génération (bande de jeunots)

    Cela dit : même si j’ai dansé sur Thriller ou BJ, idem Nicolas : un peu (beaucoup) marre aussi ! Overdose.

    Génie musical... euh, oui, sûrement, pas qualifiée pour le dire. M’enfin, c’est surtout de la musique de boite tout de même...

    (oui, je sais, j’suis qu’une vieille rabat-joie clin d'œil )

    Répondre à Pascale

    • 16 juillet 2009

    Je laisse un commentaire pour que tu saches que j’ai lu ton billet avec la même passion que je lis tous tes billets, mais je ne dis rien pour ne pas être désagréable ...
    C’est bien ?

    Répondre à Yves T.

    • 16 juillet 2009
    • en réponse à Yves T.

    Pas mal, oui sourire

    Répondre à Stéphane

    • 21 juillet 2009

    Je dirais juste une phrase de frédéric Miterrand quelques jours après sa mort, qui est tellement vrai.... :
    "on a tous quelque chose de Michael Jackson en nous".

    Merci d’éviter les blagues dégueu..... ^^

    Bio écolo

    Répondre à Rémy

    • 18 juillet 2015

    Et sinon, les Twins qui dansent sur Michael Jackson, c’est hachement pas mal : https://youtu.be/rTyIcqyYvKg

    Répondre à tetue

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile