nota-bene.org > Sur le web > Longdesc et galerie photo : utile ou pas ?

Longdesc et galerie photo : utile ou pas ?

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 1er décembre 2015

URL courte : http://nota-bene.org/1079

14 commentaires

Préparez les tomates, on va débattre.

J’aime l’accessibilité

En préambule, je préfère redire que j’aime plutôt beaucoup l’accessibilité : pas parce que c’est facile, non ; mais parce que c’est nécessaire, et qu’une fois qu’on a mis le nez dedans on ne peut plus faire autrement. On passera le reste de sa vie à trouver que c’est un sujet important dans le développement web (et ensuite on a des clients et des chefs de projets qui continuent à ne pas y prêter attention, pour des tas de raisons plus ou moins trollogènes).

Mais voilà, une question me titille depuis quelque temps, et comme on est souvent plus intelligents à plusieurs [1], je vous la soumets.

Galerie photo : les aménagements

J’ai un pote qui ne voit pas très bien. Il a une cécité partielle, assez importante, qui fait qu’il ne comprend une image que quand on la lui décrit. Faites le test, regardez autour de vous en n’utilisant que votre vision périphérique : les choses sont confuses, et si une personne à côté de vous vous dit « là il y a un château, une prairie, un cheval » votre cerveau va remplir les blancs et vous verrez mieux l’image, même sans utiliser la zone centrale de vos yeux, la plus précise.

C’est suite à ma rencontre avec lui que j’ai décidé de mettre des longdesc sur mes photos.

Dans Spip il y a deux champs pour chaque image : un champ « Titre » et un champ « Description ». J’ai un peu tordu le truc, vu que « Description » peut servir dans un modèle emb*** (pour embed) où on aurait en gras le titre sous l’image, et encore en-dessous la description. J’ai simplement décidé que pour les images de la galerie photo ce champ « Description » me servirait à peupler un longdesc.

Pour chaque image, je vérifie si ce champ est vide, et s’il ne l’est pas je fais un lien vers une page comportant la description longue.

Et puis pour le plaisir, je mets dans cette description non seulement l’image, mais aussi selon l’inspiration des odeurs, des sons, du contexte, et même parfois une touche de « vrai écrit » : je pars du principe que le longdesc est un bonus pour une personne malvoyante ou aveugle, et je lui fais un cadeau pour compenser l’expérience souvent sub-optimale qu’est le Web quand on a un handicap.

Voilà, c’est fait, pliez les gaules, on rentre à la maison et on peut se vanter d’avoir fait une action honorable.

Le constat

En bref :

  1. à ce jour, sur 238 photos, 161 comportent un longdesc, soit 68 % (je lève mes pouces comme Fonzie [2]) ;
  2. c’est un site perso, la moyenne de visites sur une photo est ridiculement basse ;
  3. les seules personnes dont j’ai un retour sont des gens que je connais, ils sont « du métier », n’ont pas de handicap mais sont intéressés par la question (les usual suspects du bon Web bien fait).

J’ai de plus en plus l’impression qu’à part pour faire un travail d’exemplarité et gagner des points de karma (et régaler les potes), mes longdesc sont inutiles.

Vous en pensez quoi ?


Notes

[1Mettons qu’on ne parle pas de politique, OK ?

[2C’est quand tu te sens obligé de mettre un lien vers Wikipédia que tu vois se creuser le fossé des générations.


Commentaires

    • 1er décembre 2015

    Rah creute, il eu fallu une photo dans ce billet, qu’on teste l’idée, tu ne crois pas ?

    Cela dit, ce n’est pas la première fois que tu mentionnes l’existence de ce longdesc (avec lien annexe) et j’avoue oublier, à chaque fois que je clique ma souris dans ce coin, d’aller jeter un œil à ce bonus.

    Voilà mon problème, je suis trop voyant sourire

    Répondre à Franck

    • 1er décembre 2015

    C’est étrange comme question, surtout ici.

    C’est fait pour que ça serve absolument, ou c’est fait pour qu’éventuellement ça puisse servir ?
    Parce que si on ne garde que ce qui sert absolument sur les internets, il ne va pas rester grand chose.(déjà que)
    Rassure moi, c’est juste un petit texte pour attirer les trolls, et les "l’accessibilité c’est moche et ça sert à rien", comme pour rire.

    Ah mais non, en fait je viens de comprendre, tu as écrit de belles choses dans tes longdesc et tu veux qu’on les lise ! Bon, plus tard, promis, je vous laisse débattre de ce non débat et je retourne à mon ARIA sourire

    Répondre à véro

    • 1er décembre 2015

    J’ai (re ?) découvert tes longdesc par accident, au détour d’un de tes vieux billets refaisant surface automatiquement (cette fonction est magique ! vraiment !). Je ne jugerai pas de l’efficacité, la pertinence (évidement que ça l’est) de longdesc. Ce que je constate c’est qu’il y a là un terrain de jeu intéressant pour l’écriture, et rien que ça motive de faire de longues description.
    Tiens, regarde mon dernier billet, j’en ai planqué un !
    Et puis le fait que cet espace d’écriture soit relativement caché pour la majeure partie des internautes, je trouve que c’est génial aussi ; impression de trouver une pépite !

    Répondre à Emmanuel

    • 1er décembre 2015

    Franck :

    Rah creute, il eu fallu une photo dans ce billet, qu’on teste l’idée, tu ne crois pas ?

    En voilà une, aujourd’hui même, tiens : Comme à la parade

    véro :

    Ah mais non, en fait je viens de comprendre, tu as écrit de belles choses dans tes longdesc et tu veux qu’on les lise !

    Hi hi, non non c’est typiquement le genre de moment où je fais appel à votre sagesse : est-ce que je ne devrais pas mettre mon énergie dans un truc plus utile, est-ce que c’est bien de le faire, etc.

    Emmanuel :

    Ce que je constate c’est qu’il y a là un terrain de jeu intéressant pour l’écriture, et rien que ça motive de faire de longues description.

    Oui, bien que je commence à sentir l’usure, au bout de 150 et quelques.

    Je me dis que je vais devoir ajouter un bout de JavaScript pour détecter le longdesc et le cas échéant faire un D-link comme on disait avant (lien vers la description bien plus visible qu’un attribut d’image, histoire d’améliorer la « découvrabilité »).

    Répondre à Stéphane

    • 1er décembre 2015

    Ceci dit, la description longue peut tout à fait figurer dans le corps de ton billet. Tu fais bien des renvois de notes, pourquoi pas un renvoi de plus pour la description de l’image ?
    Ce qui est marrant c’est que parfois tu n’as qu’une ligne dans le billet, et bien davantage dans la description (qui est presque plus intéressante).

    Répondre à Emmanuel

    • 1er décembre 2015

    Bah déjà que je ne vois pas tes photos dans mon lecteur RSS car elles sont ajoutée en fichier média dans ton flux RSS, alors pour moi cela ne change rien. clin d'œil

    A titre personnel, n’ayant pas de handicap visuel, je n’avais jamais remarqué leur présence sur ton site.

    Et bien que sensibilisé à la notion d’accessibilité, j’ai plutôt l’habitude/tendance à décrire une photo par une courte description via le champ "alt" qu’ailleurs. C’est aussi ce champ "alt" que je consulte lorsque je recherche un complément d’information par écrit, lorsque cette information n’est pas disponible textuellement dans l’article.

    Ceci dit, je ne fais pas partie du public auquel est destiné le champ "longdesc", donc je ne peux qu’être admiratif du travail fourni, mais sans t’en confirmer la valeur ajoutée.

    Répondre à kowalsky

    • 2 décembre 2015

    Le critère d’inutilité n’est pas le bon critère. Tout ce que nous faisons est plus ou moins inutile/utile dépendant du référent que l’on se donne pour en juger.

    Est-ce utile d’écrire un blog : oui, non, peut-être, pourquoi, etc ?

    Tu dis :
    « Et puis pour le plaisir, je mets dans cette description non seulement l’image, mais aussi selon l’inspiration des odeurs, des sons, du contexte, et même parfois une touche de « vrai écrit » »

    C’est la très belle partie de ton billet qui me fait penser à… Pale Fire de Nabokov. Pale Fire est un poème. Le roman se trouve dans les notes de pieds de page du poème. Bel exercice, métaphore sur les métadonnées, sur le sens, le contenu, la lecture, etc.

    La question sur le besoin du longdesc est beaucoup plus sur deux plans :
    * pratique : Combien de tes lecteurs malvoyants bénéficient du plaisir de cette lecture (aka sont-ils équipés pour les lire ?)
    * artistique : Est-ce le projet artistique d’un longdesc qui serait en fait un poeticdesc te comble ?

    Répondre à karl

    • 2 décembre 2015

    Emmanuel :

    Tu fais bien des renvois de notes, pourquoi pas un renvoi de plus pour la description de l’image ?

    C’est une bonne question, mais je trouverais, en tant que lecteur, curieux qu’on me décrive littéralement une image que je vois, non ?

    Répondre à Stéphane

    • 2 décembre 2015

    kowalsky :

    Bah déjà que je ne vois pas tes photos dans mon lecteur RSS car elles sont ajoutée en fichier média dans ton flux RSS, alors pour moi cela ne change rien.

    Tiens au passage, c’est quoi ton lecteur de RSS ? (le mien, liferea, affiche "les médias" sous le texte de chaque billet)

    Répondre à Stéphane

    • 2 décembre 2015

    karl : Chouette idée, Pale Fire. Je l’ajoute de ce pas à ma liste au Papa Noël sourire

    La question sur le besoin du longdesc est beaucoup plus sur deux plans :
    * pratique : Combien de tes lecteurs malvoyants bénéficient du plaisir de cette lecture (aka sont-ils équipés pour les lire ?)
    * artistique : Est-ce le projet artistique d’un longdesc qui serait en fait un poeticdesc te comble ?

    Très bonnes questions. Sur l’aspect pratique, a priori 0. Sur l’aspect artistique, je n’y avais jamais pensé.

    Répondre à Stéphane

    • 2 décembre 2015

    > Tiens au passage, c’est quoi ton lecteur de RSS ? (le mien, liferea, affiche "les médias" sous le texte de chaque billet)

    Ah, ça m’intéresse, car j’utilise également Liferea et rien de cela chez moi ; tes billets photo ne donnent que le lien vers le billet en question. J’ai fouillé le logiciel sans trouver comment activer l’affichage dont tu parles.

    > C’est une bonne question, mais je trouverais, en tant que lecteur, curieux qu’on me décrive littéralement une image que je vois, non ?

    ça dépend comment c’est amené d’une part, et ensuite, je trouve la façon avec laquelle tu décris tes images tout à fait intéressante. Et d’ailleurs, décrire une image objectivement n’est pas du tout évident. Le texte oriente forcément vers une lecture, à moins de systématiser la chose. Tiens regarde, tu ne parles pas de format par exemple (portrait, paysage, carré), ni de ton point de vue ou de l’axe (plongée, contre-plongée, frontal, etc.). Me donne envie d’écrire davantage sur le sujet tiens sourire

    Répondre à Emmanuel

    • 2 décembre 2015

    Emmanuel :

    j’utilise également Liferea et rien de cela chez moi ; tes billets photo ne donnent que le lien vers le billet en question. J’ai fouillé le logiciel sans trouver comment activer l’affichage dont tu parles.

    En fait je dis n’importe quoi. C’est l’afficheur de RSS de Firefox qui fait ça. Mais Liferea me met un petit trombone pour dire qu’il y a des « attachements » aux articles qui comportent des médias.

    Effectivement c’est un peu ballot.

    Répondre à Stéphane

    • 8 décembre 2015

    Stéphane :

    Tiens au passage, c’est quoi ton lecteur de RSS ? (le mien, liferea, affiche "les médias" sous le texte de chaque billet)

    J’utilise une version personnalisée de KrISS feed (https://github.com/tontof/kriss_feed) depuis quelques années. C’est léger, simple à utiliser et à part une ou deux fonctionnalités qui me manque mais dont j’arrive à me passer, j’y trouve mon compte.

    Je suppose que tes photos ne s’y affichent pas car elles sont incluses <enclosure url="http://nota-bene.org/IMG/jpg/merci.jpg" length="157932" type="image/jpeg" ></enclosure> dans ton flux RSS et non affichées en tant qu’image dans le corps de l’article <img src="http://nota-bene.org/IMG/jpg/merci.jpg" />

    Cela doit venir d’une fonctionnalité de SPIP que tu utilises pour insérer tes images dans tes articles.

    Mais bon, on s’y fait quand on le sait. Sauf par exemple dans ton dernier article "Cravates" clin d'œil Je ne sais pas si je suis censé voir une photo après la ponctuation

    et ne pourra s’empêcher de constater ça :

    parce que la ligne suivante est

    En gros, pour être facilement reconnue pendant les débats...

    et que j’ai l’impression qu’il y manque la preuve matérielle accompagnant l’article.

    Répondre à Kowalsky

    • 9 décembre 2015

    Kowalsky : Ah oui, je vois ton souci.

    Effectivement c’est un truc super utile de Spip qui me permet de faire des enclosure pour les pages « Photos » et je me vois mal m’en passer parce que c’est plus rapide que d’insérer l’image dans le corps de la page.

    Je vais réfléchir à mettre tout ça dans le corps de page (en pleine refonte, c’est le moment ou jamais clin d'œil )

    Répondre à Stéphane

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile