nota-bene.org > Sur le web > « Le web n’est plus un document, c’est une interface »

« Le web n’est plus un document, c’est une interface »

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 30 juin 2008

URL courte : http://nota-bene.org/842

8 commentaires

Je viens d’entendre ça dans une réunion où on parle d’Ajax :

Le web n’est plus un document, c’est une interface.

C’est beaucoup plus pertinent que toutes les considérations génériques qu’on entend sur le web2.0. On évoque souvent cette notion, mais jamais avec une telle concision. À méditer.


Commentaires

    • 30 juin 2008

    oui, tiens... comme tous les médias, le web tombe dans l’escarcelle du paraître. L’important n’étant plus l’information, mais la manière sexy de présenter une donnée.

    La forme, c’est toujours bienvenu, mais c’est toujours le fond qui compte... du moins j’espère...

    ce genre de phrase, c’est du slogan. ça tue la réflexion, c’est de la novlangue, ça fleure bon le marketteur sorti d’une école quelconque à fabriquer du vulgaire...

    Et puis on oublie le pluriel, tiens, c’est pas bête ça... UN document ? UNE interface ? LE web ? clin d'œil

    Internet continuera à présenter des documents, en dépit ce que peuvent énoncer tes collègues « penseurs du petit » en réunion, pourvu que ça dure ! grand sourire

    Répondre à James

    • 1er juillet 2008
    • en réponse à James

    James, James, James. Respire sourire

    Le mec qui a dit ça était de bonne foi, technicien et pas marketeur ; et même pas francophone à l’origine, donc les singuliers et les pluriels sont des approximations pour s’exprimer devant un parterre de techniciens.

    Le fond est toujours là, mais la façon d’y accéder, de le modifier, a radicalement changé. Les CMS n’ont été que le premier pas d’une édition locale (puis FTP) vers une édition entièrement interfacée dans le navigateur. Le reste des « ressources » suit le même chemin. Autrement dit, on est bien en train de voir que les documents n’existent plus "physiquement" sur nos disques, et sont supplantés par des interfaces.

    La formulation n’est pas forcément celle qu’on pourrait adopter, mais elle évoque une évolution qui, elle, est bien réelle.

    PS : ravi de te voir traîner par ici, James.

    Répondre à Stéphane

    • 1er juillet 2008
    • en réponse à James

    Oh oui, c’était un bon technicien clin d'œil Il avait pas vraiment réfléchi à cette phrase comme un slogan, d’ailleurs... C’est Stéphane qui l’a sortie ainsi de son contexte sourire

    En définitive, aujourd’hui, sur le net, on trouve quoi ?

    • des documents, certes : blogs, actualités, news, documentation
    • des applications : achats de billets, calendrier, mail
    • un peu entre les deux : écoute de musique (c’est bien une application qui accède aux documents), cartographie (idem)

    Alors, la phrase prise comme ça est certes réductrice, il faut la revoir dans son contexte : la présentation concernait l’accessibilité dans les applications dites "web 2".

    Répondre à Juju

    • 1er juillet 2008

    Oui, à méditer. À la fois cela dit bien, mieux que tant d’autres tentatives, ce qui se joue actuellement sous l’appellation « Web 2.0 », mais...

    L’interface n’est pas QUE formelle : ce n’est pas que l’enrobage visuel, plus ou moins sexy, marketté... L’interface, c’est ce qui permet d’accéder au contenu. Ou pas.

    OU PAS.

    Pour moi (passez-moi les singuliers génériques et les raccourcis schématiques), le web reste un document (sans quoi il n’aurait strictement aucun intérêt). Mais il reste à l’interfacer mieux, pour qu’il soit consultable, tout simplement, c’est-à-dire par des humains ordinaires, c’est-à-dire pas seulement par les webeux que nous sommes, vieux intitiés de la première génération.

    Répondre à tetue

    • 1er juillet 2008
    • en réponse à tetue

    (je savais bien que j’aurais dû faire un article et pas une brève) (la prochaine version de ce site, je vire les brèves) (c’est joli toutes ces parenthèses, non ?)

    Répondre à Stéphane

  • jpv

    • 2 juillet 2008

    Bonjour,

    On pourrait compléter la citation très pertinente comme ça :

    "Le web n’est plus un document, c’est une interface et Html n’est pas fait pour ça"

    Jean-Pierre

    Répondre à jpv

    • 2 juillet 2008
    • en réponse à jpv

    Très vrai. Encore que html5 soit très pensé application web. (ce qui nous arrange d’un point de vue standards et accessibilité, d’ailleurs)

    Répondre à Stéphane

  • en terme de possibilité oui mais en terme de détournement possible non (idem pour aria).

    Quand je vois le nombre de balises pseudo sémantique qu’ils ont rajoutées je crains très fortement le détournement au profite de la présentation.

    http://www.fairytells.net

    Répondre à goetsu

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile