nota-bene.org > 36 15 ma vie > La meilleure raison du monde

La meilleure raison du monde

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 4 juillet 2005

URL courte : http://nota-bene.org/68

5 commentaires

Pour arrêter l’informatique, on peut avoir des tas de raisons, diverses, variées, toutes aussi défendables les unes que les autres.

Pour arrêter l’informatique, on peut avoir des tas de raisons, diverses, variées, toutes aussi défendables les unes que les autres.

La meilleure raison du monde : elles sont deux !


Commentaires

    • 9 juillet 2005

    Une raison, ou un substitut (?). sourire

    Répondre à Mala

    • 12 juillet 2005
    • en réponse à Mala

    Une raison... Je n’ai pas besoin de palliatif, je ne suis pas drogué d’informatique, juste passionné par internet, c’est très différent sourire

    Répondre à Stéphane

    • 8 septembre 2005

    Pour arrêter...d’augmenter son astigmatisme devant un écran et d’avoir les fesses tout plein d’escarres aux environs de la quarantaine pour avoir voulu aider une grosse boîte capitaliste ?...ou...le système informatique dans sa globalité par l’envoi d’un virus mutang auto-clonable qui annihilerait même le fonctionnement de nos four à micro-ondes et autres télécrans de surveillance ?

    héhé.

    Répondre à frère pilon

  • ... de s’abrutir, je crois, tout bêtement...

    Je t’ai reconnu, d’abord, léoléo sourire

    Répondre à Stéphane

  • Zut moi qui voulait pourrir ton forum en toute ...sagesse et incognito ;o)

    on va voir s’il est modéré ton forum, je m’en vais te le faire monter en charge, non je ris là, j’en serais bien incapable, tu sais moi, à part faire de l’informatique...tiens au fait, donne moi une bonne raison d’arrêter !!!

    aller, allons en paix.

    héhé.

    Répondre à Anonyme

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile