nota-bene.org > Sur le web > « J’aime. » Ou pas.

« J’aime. » Ou pas.

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 3 janvier 2013

URL courte : http://nota-bene.org/929

5 commentaires

Un petit mot pour illustrer des choix de design, parfois malencontreux.

Tout le monde voit partout le « J’aime » de Facebook.

Sur Facebook aussi, les gens « aiment. »

En réalité ils n’aiment pas forcément ce qu’ils voient, la preuve en deux images :

Un ouragan ? J’aime !

J’aime l’ouragan Sandy !

La violence dans la rue entre manifestants ? J’aime !

J’aime voir qu’on met des pains aux Femen !

(J’emprunte ce dernier exemple à Caroline Fourest, qu’on ne peut pas soupçonner, pas plus que son lectorat, de soutenir la violence envers les Femen.)

Mike Monteiro prenait justement Facebook en exemple quand il évoquait la responsabilité des designers, et Facebook en choisissant « J’aime » a limité le vocabulaire critique, ce qui induit des contresens malencontreux qui me semblent même franchement fâcheux.

De plus en plus de plateformes de partage (« réseaux sociaux », comme on dit) préfèrent le vocable « partager », et il suffit sans doute de ces deux exemples pour comprendre pourquoi.


Commentaires

    • 3 janvier 2013

    Dans le même ordre d’idée, Reddit implémente un système de "Upvote" et "Downvote", mais ceux-çi peuvent prendre des sens très variés. Est-ce que j’upvote parce que j’aime bien la violence faîte au femme, ou parce que je trouve que le sujet est important ? Est-ce que je downvote parce que je veux passer le sujet sous le tapis, ou parce que le sujet n’est pas abordé dans le bon sub-reddit ?
    Même leur page d’aide (http://code.reddit.com/wiki/help/voting) ne tranche pas vraiment : "As a general rule, vote up what you liked (and want to see more of) and vote down what you disliked". Quid si le sujet est important et que j’estime qu’il faut que tout le monde soit au courant ?

    Au moins les ingérieurs de Facebook ont-ils choisi un texte explicite ("J’aime") plutôt qu’un symbole sur lequel chacun projette ce qu’il croit juste. Maintenant, effectivement, la limite du vocabulaire fait que le système reste abusé, et ne reflète certainement pas la pensée de bon nombre de "votants".

    À tout prendre, il faudrait sans doute enlever tout ces systèmes de vote pour ne garder que les vrais commentaires, mais plus personne alors ne participerait. Et puis, quand on voit le commentaires sur Facebook...

    Bon, au final, fermons les commentaires également ! clin d'œil

    Répondre à Xavier

    • 3 janvier 2013

    Ce que j’adore, c’est quand qqu’un poste un truc du genre "Mon chien est mort, je l’aimais beaucoup".

    Y a toujours une andouille qui clique sur J’aime. De là à en déduire que les gens aiment les chiens morts, il n’y a qu’un pas.

    Répondre à Nico

    • 3 janvier 2013

    Nico : Cela dit moi j’aime bien l’andouille. Ça compte ?

    Répondre à Stéphane

    • 3 janvier 2013

    "Tout le monde..."

    Nan, nan, pas tout le monde clin d'œil

    (grâce à Ghostery)

    Répondre à kowalsky

    • 3 janvier 2013

    Si si ! soyons binaires ! c’est tellement plus reposant clin d'œil

    Répondre à tanguy

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile