nota-bene.org > Sur le web > Industrialisation web : notes

Industrialisation web : notes

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 14 octobre 2011

URL courte : http://nota-bene.org/504

1 commentaire

Mots-clés (tags)

Faute de temps (et faute d’un cerveau en parfait état de marche) je note ici quelques « prises de conscience » que je développerai plus tard (ou pas).

Au sortir de la conférence de Thomas Parisot j’ai pris conscience que la chance incroyable de notre milieu, c’est que ce que nous industrialisons n’est pas une limitation/robotisation de l’ouvrier, mais au contraire une mise à disposition de documentation, de code, d’outils, qui permet de lui libérer du temps pour les choses plus conséquentes.

J’en parlais dans ma conférence hier, on simplifie la vie du développeur.

Nous libérons du temps pour parler, mieux former, mieux sensibiliser, accompagner, et du temps du développeur pour lui permettre d’exprimer ses problèmes, ses questions.

Autrement dit : l’industrialisation dans nos métiers, c’est le contraire du taylorisme.

PS : je développerai peut-être quand je retrouverai mon cerveau

PPS : et j’ai plein de bonnes choses à vous dire sur Paris Web, mais plus tard


Commentaires

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile