nota-bene.org > Réflexions > Handicapés = assistés

Handicapés = assistés

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 30 avril 2013

URL courte : http://nota-bene.org/963

0 commentaire

Une pensée pour les gens qui lèvent le poing.

Hier soir par coïncidence, je revoyais la photo de Tommie Smith et John Carlos levant le poing aux Jeux Olympiques. Et ce soir j’avais envie de brandir un petit peu mon poing, comme ça, pour voir, pour dire qu’on est aussi citoyens que vous. La dernière fois je parlais en tant qu’expert accessibilité, en tentant de rassurer un peu le public handicapé. Cette fois-ci, passons de l’autre côté de la barrière : nous sommes le public.

Dans mon billet précédent j’évoquais le misérabilisme, tout le refrain « rendez-vous compte, ces pauvres handicapés » que malgré soi on est tenté d’utiliser quand on manque d’arguments pour défendre l’accessibilité. On prend le risque, important, de faire faire aux gens à qui l’on parle l’amalgame « handicapés = assistés. »

Je parlais aussi du devoir qu’on a envers nos semblables, sans même penser au handicap. Et je me faisais la remarque, après cet article, qu’on a tous [1] le tort de défendre nos copains en parlant d’eux à travers leur handicap.

Je vous propose donc un jeu, tout simple.

Voici, par ordre alphabétique, une liste de métiers de gens que je connais [2] :

  • Architecte technique (dans l’ingénierie informatique)
  • Chargé de clientèle au téléphone, support de niveau 2 de ses collègues, puis chef de projet et expert en outils d’assistance technique
  • Designer de toute la charte graphique print et Web d’une députée
  • Directeur artistique senior du portail Web d’un très grand groupe
  • Directeur d’une équipe de consultants Web front (dix personnes)
  • Directeur marketing (parle 4 langues, soit dit en passant)
  • Ergonome
  • Responsable d’une équipe d’expertise technique (une quinzaine de personnes)
  • Responsable technique dans une équipe d’experts

Et voilà, toujours par ordre alphabétique, une liste de handicaps :

  • Aveugle
  • Aveugle
  • Malentendant (appareillé) et malvoyant
  • Malentendant (en cours d’appareillage)
  • Malvoyant (aveugle devant un écran)
  • Paralysé (en fauteuil)
  • Sourd
  • Sourd
  • Sourd

À vous : qui est qui ?

Et surtout, quelle importance ?

Vous savez à quoi j’ai pensé, l’autre jour, mon article à peine publié ?

Pourquoi dirions-nous « J’ai un super pote aveugle » plutôt que « J’ai un super pote ? » Après tout, vous dites « Hier soir j’ai discuté avec un mec chouette » ou « Hier soir j’ai discuté avec un mec chouette qui est noir ? »

On ne peut pas davantage confiner des gens à leur handicap que les réduire à leur origine ethnique : ce n’est tout simplement pas raisonnable.

La prochaine fois qu’un chef de projet, qu’un responsable, qu’un donneur d’ordre ne veut pas d’un site accessible, faites-le jouer à ce petit jeu, et demandez-lui quel client il ne veut pas servir sur son site, et en quoi être handicapé devrait lui interdire de consulter son site ou d’interagir avec lui.

Oui, je rêve tout éveillé. Mais avouez que c’est tentant.


Notes

[1Enfin vous je ne sais pas, mais moi qui suis un gros maladroit…

[2Je mets tout au masculin pour anonymiser complètement et ne pas vous faciliter la tâche, mais il n’y a pas que des garçons.


Commentaires

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile