Effronterie et taille de police

Un échange de haute tenue sur les tailles de police et le marketing.

Je me plaignais à un camarade (dont l’anonymat sera respecté pour lui éviter les huées) d’un site qu’il vient de me montrer, dont les polices sont relatives mais pas les largeurs des conteneurs de ce site. Du coup, des onglets se présentent mal dès que j’agrandis un tant soit peu la police.

Savez-vous ce que l’effronté me répond ?

Cher client,

Vous vous plaignez de la taille de la police. J’ai le regret de vous informer que cette récrimination n’est pas justifiée. Je connais en effet personnellement un gardien de la paix de 1,55 m qui atteint 1,63 avec talonnettes : la taille de la police est donc relative, conformément aux WCAG 1.0 et à la mode masculine automne-hiver 2008.

Continuez néanmoins à dépenser vos sous sur mon site.

Bien cordialement
Jean Héniqué d’Autreketoi
Directeur du marketing et de l’arnaquing

L’effronté, hein ?

Ni une, ni deux j’ai répliqué immédiatement cinq heures plus tard :

Cher monsieur,

Votre réponse me navre. Je vous informe donc par la présente que je ne consommerai rien dans votre boutique, car je ne trouve pas l’étal honnête.

Bien cordialement,
Pierre Namace-Pamouce, un client qui refuse de se faire rouler.

On va pas se laisser faire. C’est vendredi.

Commentaires

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.