nota-bene.org > Sur le web > Dyslexie

Dyslexie

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 6 juin 2008

URL courte : http://nota-bene.org/224

8 commentaires

Mots-clés (tags)

Deux extraits de mails qui montrent un cas réel de dyslexie, et un site web, qui se veut lisible par les déficients cognitifs. Une bonne piste de réponse pour un des sujets les moins bien traités de l’accessibilité.

On m’a demandé il y a peu si des initiatives comme Montréal accès simple sont fondées, et puis comment on peut écrire aussi mal et à quel public on s’adresse, etc.

Je m’ouvrais de cette remarque à une mienne connaissance, qui m’a montré des mails d’une personne dyslexique. J’ai enlevé tout ce qui permet de l’identifier, mais je n’ai rien touché à la ponctuation ni aux majuscules/minuscules. J’ai mis entre parenthèses mes modifications

bonjour [destinataire] je d envoiy un petit message pour savoire si une date etai convenu pour passe [une formation] parceque je voudrais bien le passe a sai vite pour faire plusieur mission comme on nai beaucoup de stagaire alor voila sai pas facile de prandre des mission q on veu acose que sa voila si du peu me repondre stp sur mon adresse email sai [adresse mail] voila merci passe une bonne soir et a bientot

Un autre mail :

je d envoiy un petit message parcque je pourrai pas passe mo [examen] au date du a donne parceque j’ai le bateme a ma petit soeur au mai moment voila et je voudrais savoir si ya pas autre date pour passe le [examen] soin dans le 13eme au autre delecation voila si du peu me prévenir stp soin par un email soin sur mon portable parceque j’ai vraiman envie de passe mon [examen] voila .

Autrement dit, Montréal Accès simple sait très bien parler aux déficiences cognitives, notamment la dyslexie.

Tout comme l’accessibilité des vidéos, il s’agit là d’un travail volontariste éditorial, et non pas d’une simple adéquation technique à des règles binaires (OK/KO) comme c’est le cas pour la plupart des règles que nous prônons. C’est un très bon exemple d’accessibilité pour les déficiences cognitives. Je ne sais pas vous, mais quant à moi on me demande souvent ce qu’il est possible de faire. Gardez Montréal accès simple dans vos favoris, et faites savoir que c’est possible.

(voir aussi, plus rigolo, une élève de ma douce et tendre qui a des soucis de barquette)


Commentaires

    • 7 juin 2008

    C’est fou de faire des fautes comme ça, mais je connais bien le problème : mon copain est dyslexique lui aussi, étant né en Grèce et arrivé en France à l’âge de 11 ans, il a le cerveau qui mélange un peu tout et il lui est impossible d’écrire sans faire de fautes, et j’ai beau le corriger de temps en temps, rien n’y fait !
    Ça fait partie de son charme en même temps clin d'œil

    Répondre à kaki

    • 7 juin 2008
    • en réponse à kaki

    En fait je suppose que techniquement cette personne ne « fait pas de fautes ». Elle est passée d’une pratique orale de la langue à une pratique approximative de l’écrit.

    En particulier chez les dyslexiques on observe ce problème de différenciation des phonèmes : "oi" et "oin", "d" et "t", etc.

    Pour ton copain, à ton avis, est-ce que c’est de la dyslexie au sens « clinique » du terme, ou est-ce que c’est un problème de bilinguisme partiel, plutôt ?

    Répondre à Stéphane

    • 7 juin 2008

    Je découvre grâce à ton message le site de Montréal, je suis sidéré par l’engagement que cela représente. Crois-tu que ce sont les Canadiens dans leur ensemble qui sont si en avance, ou si c’est une initiative isolée ?
    Je n’ai pas assez de recul pour juger du bien-fondé de cette écriture + orthographe simplifiée, ça semble en tous cas très réfléchi. Je vais, comme tu le suggères, le glisser dans mes favoris et sûrement y revenir !
    J’ai beaucoup travaillé cette année (scolaire) sur la question de la dyslexie et son traitement en classe, mais c’est un boulot considérable, et je ne suis pas au bout, loin de là !

    Petit conseil de lecture au passage : "Les neurones de la lecture", S.Dehaene, éd. Odile Jacob. Essentiel pour faire le point sur les progrès de la neurologie, et notamment comprendre comment fonctionne le cerveau quand on lit. J’ai eu l’impression de sortir de cette lecture nettement moins bête qu’avant !

    Répondre à Fred

    • 8 juin 2008
    • en réponse à Fred

    Crois-tu que ce sont les Canadiens dans leur ensemble qui sont si en avance, ou si c’est une initiative isolée ?

    Aucune idée sur l’avance, on va devoir demander à Denis Boudreau... Mais pour ce que j’entends deci-delà, ça semble un cas très isolé.

    Petit conseil de lecture au passage

    J’espère qu’il y a des images, sinon je suis tout perdu clin d'œil

    Répondre à Stéphane

    • 11 juin 2008

    Ma seule crainte en ce qui concerne cette écriture alternative sur le site de la ville de Montréal, est que j’ai peur qu’elle ne soit pas normalisée et diffusée à grande échelle et donc ne reste utilisable que par un très petit nombre.
    Quelqu’un aurait il des infos sur la portée et l’efficacité d’une telle écriture pour des déficiences intellectuelles ?

    AxS chez Sanvin

    Répondre à vince

    • 11 juin 2008
    • en réponse à vince

    Quelqu’un aurait il des infos sur la portée et l’efficacité d’une telle écriture pour des déficiences intellectuelles ?

    Ce travail a été réalisé avec la collaboration d’experts et d’instances représentatives, disent-ils sur la page Pourquoi ce site :

    Il est également important de mentionner que ce site a été réalisé avec la collaboration exceptionnelle du Groupe DÉFI Apprentissage de l’Université de Montréal*, qui travaille en recherche depuis près de 20 ans, du Comité régional des association pour la déficience intellectuelle (CRADI), de l’Association québécoise des personnes aphasiques, du Regroupement pour la Trisomie 21 et du Mouvement des Personnes d’Abord de Montréal.

    Répondre à Stéphane

  • Je ne sais pour les ’canadiens’ mais je sais que pour les ’québécois’- sourire - il y a d’autres milieux de sensibilisation pour l’accessibilité tel que le W3Québec. Et j’ai découvert cet organisme à travers un petit site conçu en France. Eh ! Eh !

    Montréalaise et universaliste, Lise

    Répondre à Lise

    • 7 octobre 2008
    • en réponse à Lise

    je suis dyslexique et je trouve que c’est pas facile à lire.c’est meme difficile,je sais pas au sujet des autres.ps je parle du site.

    Répondre à Anonyme

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile