nota-bene.org > Sur le web > Contre mais avec le web (si je puis dire)

Contre mais avec le web (si je puis dire)

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 9 avril 2013

URL courte : http://nota-bene.org/956

0 commentaire

Mona Chollet en roue libre et c’est bien.

Dans Ode à Pinterest, Mona Chollet dit, entre autres :

« Ce n’est pas ce qu’Internet était censé nous apporter », proteste Amy Odell dans cet article. Sauf que, là encore, Internet a deux visages : d’un côté, inévitablement, il est une vaste régurgitation de la vision du monde, de l’esthétique, des aspirations et des préoccupations que nous ont fait bouffer pendant des décennies, et que continuent à nous faire bouffer, les médias traditionnels, télé et magazines. Mais, de l’autre, il est aussi un lieu où les contester, et où faire mieux que les contester : les concurrencer, leur proposer des alternatives. Dans le domaine des images comme dans les autres, pour qui veut bien aller fouiller, il réintroduit une diversité inimaginable, alors qu’autrefois les médias traditionnels étaient seuls, ou presque, à façonner notre environnement culturel.

Plein d’autres bonnes choses qu’il faut lire in extenso sans aller surfer ailleurs en même temps. Restez concentrés, bon sang !

(Via le compte twitter de Romy et quelques rebonds, CQFD…)

… et puis, quelle poésie dans l’écriture :

C’est fantastique, un escalier, quand on y pense. Sa façon de sculpter l’espace, de rappeler les cabanes et les escalades de l’enfance, de faire virevolter le corps et le regard, de suggérer une échappée, un ailleurs mystérieux qu’on ne fait qu’entrevoir et qu’on est libre d’imaginer...


Commentaires

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile