nota-bene.org > 36 15 ma vie > Bonne fête Papa

Bonne fête Papa

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 23 juin 2006

URL courte : http://nota-bene.org/672

6 commentaires

C’est ridicule.

Je cours d’un bout à l’autre du pays, je me prends pour une rock-star sur le retour, et je m’aperçois quinze jours trop tard que je n’ai pas appelé mon père le jour consacré de la Fête des Pères.

On ne devrait jamais oublier ses parents, c’est la moindre des choses pour leur témoigner notre reconnaissance.


Commentaires

    • 23 juin 2006

    Non non, t’as que 5 jours de retard clin d'œil

    Répondre à Julien

    • 23 juin 2006

    Bonjour,

    Je suis insensible au temps donc aux dates, c’est le cas de Papa aussi. J’accorde bien plus de valeur à la richesse d’une relation jour après jour, ce qui n’empêche nullement de dire que l’on s’aime et s’apprécie aussi souvent que l’envie s’en fait sentir sourire

    Mais je comprends très bien que certaines personnes accordent beaucoup d’importance à ces dates... je sais que j’ai parfois bien involontairement peiné Maman en me trompant de jour triste

    Amicalement,
    Monique

    Répondre à Monique

    • 23 juin 2006
    • en réponse à Monique

    J’accorde bien plus de valeur à la richesse d’une relation jour après jour, ce qui n’empêche nullement de dire que l’on s’aime et s’apprécie aussi souvent que l’envie s’en fait sentir

    C’est sûr, mais le problème est que justement on ne le dit jamais dans ma famille. On est trop pudiques, la faute à l’éducation « rugueuse » qu’ont reçue mes parents je pense.

    En ce moment j’apprends à dépasser cette pudeur ; je dis à ma fille que je l’aime.

    Répondre à Stéphane

    • 23 juin 2006

    On ne devrait jamais oublier ses parents, c’est la moindre des choses pour leur témoigner notre reconnaissance.

    Et eux ne devraient jamais nous oublier... Mais bon, à nous de passer outre et de les aimer quand même.
    Je n’arrive plus à souhaiter une bonne fête à mon père de peur d’être dessus par sa réponse.
    Cependant, je ne suis pas aigri. La vie est belle et je ne lui en veux pas (enfin pas trop).

    Juste que la vie en société c’est pas si simple, il y a les autres.

    Répondre à marc

    • 23 juin 2006
    • en réponse à marc

    Juste que la vie en société c’est pas si simple, il y a les autres.

    C’est très vrai, ça.

    Répondre à Stéphane

    • 28 juin 2006
    • en réponse à marc

    Juste que la vie en société c’est pas si simple, il y a les autres.

    Oui c’est vrai mais c’est aussi très égoïstes ! Il faut apprendre à vivre avec tout le monde comme des gens aprennent à vivre avec toi. Tu dis ça comme si tu souhaitais très fort que les autres n’ait jamais existé.
    Il n’y a pas toi et les autres, mais toi, lui, elle, eux, etc... On est tous plus ou moins dans le même bateaux quand on y repense, c’est juste que beaucoup oublie d’y repensé, quelquefois...

    Répondre à Emmo

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile