nota-bene.org > Livres > Big Man

Big Man

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 4 septembre 1998

URL courte : http://nota-bene.org/4

0 commentaire

J’en étais resté à Batman : Year One. Quelle surprise ! David Mazzuchelli nous livre avec Big Man un récit étonnant, tant graphiquement qu’au niveau du scénario.

J’en étais resté à Batman : Year One. Quelle surprise !

© David MazzucchelliDavid Mazzuchelli nous livre avec Big Man un récit étonnant, tant graphiquement qu’au niveau du scénario. La façon qu’il a de poser les aplats de couleurs, mon dieu ! Et l’encrage un peu épais n’est pas sans rappeler Le silence de Malka, de Pellejero et Zentner.

Le début de cette histoire fait penser aux Voyages de Gulliver de Swift : un inconnu échoué sur une plage, et dont la taille est différente des indigènes. Evidemment, les proportions font plus penser à Hulk qu’à Gulliver face aux Liliputiens.

Mais loin de moi l’idée d’accumuler les rapprochements : en soi, cet album vaut le détour. Il porte en filigrane une réflexion sur la création —ce que le fermier appelle Dieu— et sur les "erreurs de la nature".
© David Mazzucchelli
Sans forcer, on lit dans cette histoire une réflexion sur la tolérance. Qu’est-ce que la différence ? Qu’est-ce qui fait qu’un homme appartient à une communauté ? Ou pas ? Faut-il se baser sur des critères physiques ? Ainsi ce "grand homme" aide du mieux qu’il peut, et alors que les gens de la communauté commencent à le considérer comme l’un des leurs, la police arrive (celle qu’on avait appelée au début de l’histoire), et on revient au départ. Cet homme n’est pas comme nous.

David Mazzucchelli se garde bien de donner une morale facile. Il préfère montrer l’événement brut, dans une histoire simple, et laisser le lecteur faire son chemin, décider qui a tort ou a raison. Et c’est ce qui fait la force de cet album.

Post-Scriptum

En français, on peut aussi trouver La cité de verre, adaptation en BD du roman de Paul Auster (avec Paul Karasik, éd. Actes Sud), La géométrie de l’obsession, recueil de nouvelles en bichromie, et La soif, compilation d’histoires courtes en noir et blanc (tous aux éd. Cornélius).


Commentaires

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile