nota-bene.org > 36 15 ma vie > Allons enfants...

Allons enfants...

À propos de cet article

Un article de Stéphane

Publié le 30 mai 2005

URL courte : http://nota-bene.org/621

3 commentaires

Je ne dirai pas qu’hier dimanche (jour du vote négatif à la Constitution Européenne) a été l’occasion pour la France de se détourner de l’Europe, à cause de gens aux intérêts hétérogènes qui pour une fois vont dans la même direction : agitateurs d’épouvantails, souverainistes de gauche, fascistes et souverainistes royalistes, potentiels califes à la place du calife (de gauche comme de droite).

J’ai failli écrire un long article pour parler des peurs des Français, et de l’Europe qui leur sert de bouc émissaire... Failli protester une nouvelle fois contre un pays qui sait d’une élection à l’autre avoir des convictions, mais jamais les mêmes...

Au lieu de tout ça, je vous dirai juste que nous avons revu Trois hommes et un couffin, et qu’on ne le voit plus pareil quand on a un enfant. Certaines scènes entrent en écho avec votre vécu (s’endormir en donnant le biberon), et vous passez le reste du film, comme une mémère devant sa télé, à noter les incohérences : « Mais ! Elle n’a pas quatre mois, elle en a huit ! » — « Tiens, il fait les biberons d’avance, c’est n’importe quoi. » — « Évidemment qu’elle se réveille, il allume la lumière en entrant dans la chambre. » — « Il n’a même pas plié la poussette-canne avant de la mettre dans la voiture », etc...

Au bout d’un moment, nous avions oublié la politique et nous pleurions de rire devant notre ridicule.


Commentaires

    • 31 mai 2005

    C’est bien que tu parles du referendum. J’aurais juste voulu donner rapidement mon impression par rapport à tout ça ; la France, l’Europe, les Français, les politicards.

    C’est étrange mais pendant quelques minutes - avant les résultats en fait - j’ai senti une France déchirée entre 2 camps : le Peuple et le gouvernement (même si les gouvernement essaye tant bien que mal à prouver le contraire). J’ai également senti une vieille France qui a un réel espoir en l’avenir, qui désire changer les choses, qui souhaite une vraie renaissence en somme. Mais en même temps, je redoute une France en crise, qui accumule les problèmes mais qui les laisses de côté, pour s’en occuper plus tard - un peu comme toi avec ce site - On dit toujours on verra plus tard, et on laisse tout ça s’entasser. (Je parle par exemple du chômage etc ..) La France semble souffrir, même si nous n’en avions pas conscience, tout le ram-dam du referendum a été l’occasion pour la majorité des Français d’exprimer leurs mécontentements, à la manière du cancer après la chimio.

    Même si la cause de tout ce tintinmar était Miss Europe, j’ai eu l’impression que les Français ont voulu punir la France, et par ce, le gouvernement.

    10 pays ont déjà répondu OUI. La France se démarque et répond NON, se créant par la même occasion une image de maillon faible. Les pays restants suivront-ils la France, qui semble aujourd’hui écarté de l’Europe, ou bien vont-ils confirmé la positions des dix pays ayant déjà votés, ce qui enfoncerait, à coup sûr, un peu plus la France ?

    Répondre à Anonyme

    • 31 mai 2005
    • en réponse à Anonyme

    Ce qui me désole surtout c’est que notre pays s’est noyé dans la politique politicienne bien myope, au lieu de regarder son avenir.

    une France en crise, qui accumule les problèmes mais qui les laisses de côté, pour s’en occuper plus tard - un peu comme toi avec ce site

    Ah oui sauf que moi ça n’impacte personne, ouf. Sur mon CV je devrais mettre : "je décline toute responsabilité en cas de referendum" sourire

    Tout ça pour dire que je préfère me rendre ridicule avec ma fille. La politique de l’autruche est très satisfaisante.

    Répondre à Stéphane

    • 6 juin 2005
    • en réponse à Anonyme

    promis après je ne parle plus du référundum. même si j’ai été très déçue par l’attitude des Français qui n’ont cherché tout du long qu’à savoir ce que ça donnerait en plus chez eux sans ce demander ce que ça apporterait ailleurs (nourrissant tant et combien encore leur peur des autres, des autres pays, des autres travailleurs qui grouuu pourraient venir leur piquer leur fichues 35h, leur secu et leur retraite illusoire) je serais presque heureuse que pour une fois l’Europe aie mobilisé les Français aux urnes contrairement à d’habitude... dommage que ça soit par ignorance plus que par volonté de changements.

    stef, la note positive à tout ça c’est que je t’enverrais des chocolats une fois que j’aurais migrer en Belzique.

    Répondre à bony

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Tous les liens sortants comporteront un attribut rel="nofollow". Merci de ne pas spammer.

Ceci est la version Bureau Afficher la version Mobile